banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Crise gambienne : Des activistes invitent l’armée à faciliter la transition

11 Jan 2017
1031 times

Des activistes gambiens soutenus par des rappeurs ont invité, hier, l’armée à faciliter la transition. Ils ont aussi demandé à Me El-Hadji Diouf de cesser de soutenir le président Jammeh.

Le rappeur gambien Killah Ice, le mouvement « Gueum Sa Bop » de la Gambie, soutenus par Fadel Barro du mouvement « Y’en à Marre », et le rappeur Gunman Xuman ont manifesté leur soutien au peuple gambien plongé dans l’incertitude et la peur d’éventuels affrontements, à cause du refus du président Jammeh de quitter le pouvoir.

Les membres du mouvement ainsi que d’autres activistes gambiens ont dénoncé l’oppression et l’insécurité que vit la population gambienne. Ainsi, selon eux, la plupart des Gambiens ont fui vers d’autres pays. « Cette crise entraine des conséquences néfastes dans la vie sociale et économique. Toutes les écoles sont fermées et les Gambiens sont devenus des réfugiés », ont-ils déclaré. «  Yaya Jammeh n’a aucune compassion ni pour le peuple gambien ni pour les autres nations. Il ne doit pas être considéré comme un panafricain, il sait qu’il devra rendre compte de ses actes », ont-ils laissé entendre.

Par ailleurs, ils ont interpellé l’armée gambienne à faciliter la transition pour éviter l’effusion de sang. «  L’armée doit faire de la date du 19 janvier, une date historique en aidant le nouveau président, Barro, à s’installer et ce, dans la paix ». Selon le mouvement, l’intérêt de l’armée gambienne, c’est de déloger Jammeh de son palais, et de respecter son serment vis-à-vis de la population gambienne. Car, disent-ils, le peuple gambien a fait sa part, en votant en masse pour le changement : « le peuple a fait son choix et a pris son indépendance ce 01 décembre ».

Le mouvement « Gueum Sa Bop » s’est aussi indigné des réactions de Me El Hadj Diouf. «  Me Diouf ne devait pas défendre Jammeh, car ce dernier a refusé de le rencontrer encore moins de le saluer quand il est venu en Gambie pour le voir, Diouf a perdu sa crédibilité devant le peuple gambien », a déclaré Killah Ice. Le mouvement a invité Me Diouf à se taire car étant mal placé pour dire aux Gambiens ce qu’ils doivent faire. Ainsi, Killah Ice et ses amis ont rappelé à Me El hadji Diouf que la constitution sénégalaise est différente de la constitution gambienne. «  Ce n’est pas parce qu’il est avocat qu’il se donne le pouvoir de dire des choses qu’il ne maîtrise pas, en Gambie ce n’est pas la Cour constitutionnelle qui donne les résultats des élections», a fait savoir Killah Ice. La fille de Ibrahima Solo Sendeng, Fatima Sendeng a demandé à Me El Hadji Diouf de se mettre à sa place, elle qui a perdu son père à cause de la dictature de Jammeh.

Ramata BA (stagiaire)

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.