banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Session ordinaire du Cese : Mbagnick Ndiaye décline la politique culturelle de l’Etat

19 Avr 2017
353 times

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a annoncé, hier, lors de la session ordinaire 2017 du Conseil économique, social et environnemental, que le président Macky Sall a décidé de mettre 500 millions de FCfa pour la Biennale 2018. Il faisait face aux Conseillers du Cese qui ont émis, pour la circonstance, de fortes recommandations.

Les Conseillers ont aussi adopté, à cette occasion, le projet d’avis sur le thème « mesures et orientations innovantes pour la gestion et la valorisation des infrastructures et industries culturelles ». Quant aux recommandations, elles tournent autour des infrastructures, de l’absence de salles de cinémas, de structures de formation adéquates, de la formation supérieure, autour de la réalisation, de la production, aussi de la préservation et de la rénovation du patrimoine culturel, matériel et immatériel.... « Un diagnostic sans complaisance a été fait. Et de l’avis du ministre, « de très fortes recommandations ont été faites qui, pour la plupart, rencontrent notre préoccupation ». Selon lui, le Conseil vient de montrer toute l’importance de la culture dans la vie nationale. « Le Conseil a visité tous les secteurs de la culture. Ce sont de secteurs que nous devons consolider. Nous sommes rassurés. La politique éditée par le chef de l’État est en train de suivre la voie normale », a assuré le ministre Mbagnick Ndiaye. Quant à la forte recommandation d’ériger des salles de cinéma dans les départements et communes, il a fait comprendre que la culture est une compétence transférée et que l’État, en transférant la compétence, a vu juste puisqu’elle est d’abord locale. « Elle est d’abord la culture des communautés. Et l’État ne s’arrêtera pas uniquement sur la réalisation des salles de cinéma, c’est une préoccupation parmi tant d’autres. Il faut aussi décentraliser l’action culturelle, faire en sorte que les manifestations culturelles régionales puisent se dérouler et permettre la consolidation de l’unité nationale », a renchéri le ministre pour qui d’ailleurs, le cinéma est un pur moyen d’emplois.

Le ministre Mbagnick Ndiaye a fait savoir que les problèmes de formation, de création de structures sont en train d’être pris en compte par le gouvernement. Au sujet des préparatifs de la Biennale 2018, il a fait savoir que l’équipe en place travaille à faire en sorte qu’elle soit un véritable secteur de promotion touristique et culturelle de ce pays. Sur le lancement de l’année de la culture, il a indiqué que dans les jours à venir, le président va recevoir l’ensemble des acteurs culturels. « Les acteurs sont en train, dans cette effervescence générale, de se préparer pour cette grande audience. Ce sera un moment fort entre le premier protecteur des arts et des lettres et ceux-là mêmes qui sont chargés de véhiculer cette culture », a complété le ministre qui a rassuré que le président a décidé de mettre en chantier les centres de production et de coproduction.

Amadou DIOP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.