banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Grève de la faim des détenus palestiniens : Des organisations sénégalaises manifestent leur solidarité

17 Mai 2017
226 times

Depuis le 17 avril, environ un millier de Palestiniens incarcérés dans des prisons de l’État hébreu ont cessé de s’alimenter afin de protester contre leurs conditions de détention. Deux associations sénégalaises de soutien à la cause palestinienne ont manifesté, hier, leur solidarité aux grévistes tout en appelant la communauté internationale à agir dans les meilleurs délais.

Sur appel de la Compagnie sénégalaise pour la libération des prisonniers palestiniens et le Collectif de solidarité Sénégal-Palestine et d’autres militants engagés pour la cause palestinienne, une rencontre qui dénonce les conditions carcérales des Palestiniens en Israël s’est déroulée hier dans l’enceinte de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Le 17 avril dernier, lors de la journée internationale de solidarité avec les prisonniers palestiniens, plus de 1600 prisonniers ont lancé une grève de la faim massive et illimitée. Selon les membres de ces deux organisations, « la grève de la faim s’inscrit dans le contexte de dénoncer des violations graves et systématiques exercées sur les droits des détenus, à travers l’occupation israélienne, au mépris des conventions de Genève ». Ils ont dénoncé des «arrestations arbitraires massives, le transfert forcé de prisonniers, des tortures et des traitements dégradants. Les prisonniers soufrent également des violations de leurs droits de visite et de contacts avec leurs familles ».

Selon les organisateurs de la rencontre, depuis la tragédie palestinienne en 1948, plus d’un million de Palestiniens ont été emprisonnés au moins une fois dans leur vie. Soit autour de 20 % du peuple palestinien. Le recours à la grève de la faim en vue d’assouplir les conditions de détention n’est pas une première. Des initiatives individuelles sont régulièrement observées et, en 2013, 3000 détenus palestiniens, dans les prisons israéliennes, avaient refusé de se nourrir pendant une journée pour protester contre la mort d’un des leurs, rappellent-ils à travers un document de presse.

Selon Sawat Ibraghith, ambassadeur de la Palestine au Sénégal, ce n’est pas la première activité entreprise par les « frères du Sénégal » dans le sens de soutenir les détenus israéliens. C’était le cas lors de la célébration de la journée internationale de solidarité au peuple palestinien, souligne-t-il. « Nous avions, à cette occasion, déjà démarré une série d’activités en solidarité avec le peuple palestinien et particulièrement avec les détenus. Nous nous sentons davantage renforcés encore plus dans ce mouvement initié par la compagne sénégalaise pour la libération des prisonniers palestiniens et le collectif de solidarité Sénégal-Palestine et d’autres militants engagés pour la causse du peuple Palestinien », a-t-il expliqué.

Ces prisonniers s’alimentent exclusivement depuis le début de la grève de l’eau salée. Ils sont en état très critique. La tenue de ce rassemblement vise, à la fois, à lancer un appel de solidarité avec le peuple palestinien qui vit avec une pression injuste depuis 1967, a dit l’ancien diplomate Falilou Kane. «Nous voulions surtout lancé un message de consolation aux prisonniers grévistes. Nous leur apportons, par ce geste, notre solidarité pour la cause de liberté et d’indépendance pour lesquelles ils se battent », a indiqué Sawat Ibraghith. Une déclaration de soutien au peuple palestinien et ses prisonniers en grève est venue renouveler son soutien au peuple palestinien. Les membres des deux organisations demandent au gouvernement du Sénégal à publiquement prendre position en dénonçant les violations israéliennes des conventions internationales.

Oumar BA

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.