banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Jean-Baptiste Lemoyne au centre de formation portuaire : « Un modèle pour l’apprentissage des jeunes »

17 Juil 2017
466 times

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a visité le Centre de formation portuaire. Occasion saisie par la directrice Mme Awa Sagna pour annoncer le projet de déploiement du centre dans les ports secondaires du pays.

La visite du secrétaire d’État français auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères a été une occasion, pour la directrice du Centre de formation des métiers portuaires, de tirer un bilan satisfaisant des six années de son existence. Mme Awa Sagna a déclaré que « c’est une grande satisfaction de voir, aujourd’hui, que le centre répond aux objectif du projet ». En termes de perspectives avec le développement des ports secondaires à travers le pays, la directrice annonce le déploiement du centre dans ces nouvelles zones portuaires. Mme Awa Sagna a aussi dit son souhait d’acquérir du nouveau matériel de dernière génération pour répondre à la demande des professionnels. Interpelée sur les projets, elle a laissé entendre que son staff qui travaille beaucoup avec les pays de la sous-région, a constaté qu’il était aussi difficile pour les entreprises de libérer les jeunes employés aller en formation. « C’est pourquoi, confie Mme Sagna, nous tendons, dans la dématérialisation, de proposer des formations à distance ».

Le secrétaire d’État a indiqué qu’il était venu pour découvrir ce centre de formation « qui, est un modèle. » Selon Jean-Baptiste Lemoyne « après six années d’expérience, le centre a un bon retour d’expérience de son fonctionnement et de ses atouts ». Il a ajouté que « l’importance de ce centre tient au fait qu’on est dans un monde où il y a de plus en plus d’échanges internationaux. Il est souhaitable que les entreprises sénégalaises puissent tirer partie de ce boom ainsi que les entreprises françaises. Cela veut dire que tous les métiers portuaires et de la logistique sont des métiers d’avenir ». Le ministre a souligné que l’accompagnement du Sénégal par la France, dans ce projet, « est une illustration du haut niveau de confiance et de coopération entre nos deux pays ». Cela est « visible » tant du point de vue politique qu’économique. Évoquant la qualité des apprentissages, il a défendu que « la formation professionnelle et l’apprentissage, sous toutes ses variantes, sont des filières qui permettent l’insertion, dans le marché de l’emploi. Nous avons en commun, avec le Sénégal, de voir nos jeunesses trouver à s’employer, une façon de se réaliser dans la vie.

Les taux d’insertion qui m’ont été communiqués sont de très bon niveau avec plus de 70 %. Cela montre bien qu’on prépare ici les jeunes à prendre en main leur avenir dans une filière qui se développe ».

M. S. DIAKHATE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.