banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Transfert de l’ambassade des Usa de Tel-Aviv à Jerusalem : L’ambassadeur de la Palestine met en garde contre des risques d’exacerbation des tensions

07 Déc 2017
321 times
Photo d'archives Photo d'archives

Un panel s’est tenu, hier, au Centre d’information des Nations unies (Cinu), autour du thème « Sénégal-Palestine : engagement étatique, solidarités populaires ». L’ambassadeur Safwat Ibraghith a demandé la fin de l’occupation des terres de la Palestine par Israël.

A l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, l’ambassadeur de la Palestine, Dr Safwat Ibraghith, a estimé qu’il était temps de mettre fin à l’occupation des terres palestiniennes qu’il juge injuste.

Selon le diplomate, « cette célébration se fait malheureusement face à un monde arabe plus meurtri et déchiré et à une Oumah trop affaiblie par ses querelles fratricides, mais surtout face à une position américaine plus radicale et hostile ». « Nous considérons que l’annonce attendue par le président Trump, aujourd’hui, de transférer l’ambassade des Usa de Tel-Aviv vers la Ville sainte révèle son intention affichée de reconnaitre la ville palestinienne occupée de Jérusalem « Alqods » comme capitale d’Israël ; ce que tous les présidents américains qui l’ont précédé se sont refusé de faire afin d’éviter d’exacerber les tensions et mener le conflit politique vers le conflit religieux, perdant tout contrôle sur la paix et la stabilité de la région », a déclaré M. Ibraghith.

Devant les panélistes, il a souhaité des initiatives pour la libération de plus de 7000 Palestiniens qui sont dans les geôles israéliennes. « Nous sommes en train de franchir des barrières. C’est très important de redonner l’allure à cette solidarité en rendant populaire cette cause particulièrement noble », a-t-il poursuivi. A l’en croire, l’intérêt de défendre le peuple palestinien est réel et que, tôt ou tard, la Palestine se dressera contre les obstacles pour arriver à la victoire méritée. M Ibraghith a aussi salué l’engagement exemplaire du Sénégal qui, le 23 décembre 2016, a porté et permis l’adoption, par le Conseil de sécurité des Nations unies, de la Résolution n°2334 qui demande à Israël de stopper la colonisation dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem, et délégitime clairement toute colonisation israélienne du territoire occupé depuis 1967, la qualifiant d’illégale. De son côté, l’ancien ambassadeur du Sénégal en France Paul Badji a fait savoir qu’une justice retardée équivaut à une justice niée. Il dira que le Sénégal a toujours eu un engagement constant dans la cause palestinienne.

Pour sa part, le président de la Commission des affaires étrangères de l’Union africaine (Ua) et des Sénégalais de l’extérieur, le député Pape Sagna Mbaye, a regretté le comportement de certaines puissances qui soutiennent Israël.

Le Pr Samba Thiam, directeur de l’Institut des droits de l’Homme et de la paix (Idhp), a souligné que les universitaires ont un rôle à jouer sur cette question, car c’est à travers l’enseignement qu’on peut donner les valeurs de la démocratie et de justice sociale.

Serigne Mansour Sy CISSE

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.