banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Loi de finances 2018 - Formation professionnelle : 14 centres de proximité ouverts depuis 2012

07 Déc 2017
704 times
Loi de finances 2018 - Formation professionnelle : 14 centres de proximité ouverts depuis 2012 Photo d'archives

Le budget du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat a été voté samedi à l’Assemblée nationale.

Le ministre de la Formation Professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, était, samedi, devant les députés pour défendre le projet de budget 2018 de son département. A cette occasion, il a informé que, depuis 2012, le gouvernement a ouvert 14 centres de proximité. D’après lui, les besoins en formation professionnelle étaient très forts alors qu’en 2012 il n’existait pas au Sénégal une loi d’orientation sur la formation professionnelle et technique. Finalement, a-t-il indiqué, c’est en 2015 que le gouvernement a adopté cette loi. Ce qui lui a permis de décliner les réformes sur « l’accès à la formation professionnelle » et la « gouvernance et le pilotage du système de formation professionnelle et technique ».

Cependant, la préoccupation des députés est qu’il existe au Sénégal beaucoup de « filières dont l’employabilité n’est pas garantie ». Les qualifications de ces formations, ont-ils avancé, sont en déphasage avec les besoins des structures professionnelles. Toutefois, le ministre a précisé que cette donne a complétement changé. « Il est maintenant question de machinisme agricole, de département agri-élevage dans tous les centres qui sont installés. C’est un changement radical qui donne naissance aux Centres de formation professionnelle (Cfp) à la place des Centres d’enseignement technique féminin (Cetf) », a expliqué Mamadou Talla.

En outre, les parlementaires ont demandé au ministre de la Formation professionnelle si l’accent est mis, dans le cadre de son programme, sur des formations dans les métiers du pétrole, du gaz, des mines, des énergies renouvelables, etc. Dans sa réponse, M. Talla a informé qu’aujourd’hui les jeunes sont formés dans les entreprises. A titre d’exemple, il a informé que 300 jeunes sénégalais ont été formés dans neuf métiers dans la zone de Diogo. « Ces métiers ont été identifiés par l’entreprise de Grande côte opérations (Gco) elle-même », a-t-il précisé. Sur les métiers du pétrole et du gaz, le ministre a indiqué que son département a pris les devants en prenant en charge « la formation des électromécaniciens, des laborantins et de tous les métiers connexes à la chimie ». « A ce niveau, 200 jeunes sont en train d’être formés. Il en est de même pour le phosphate à Ndendory et dans les métiers portuaires, en perspective de la construction du prochain port de Foundiougne », a-t-il déclaré.

Toujours dans le cadre de la formation professionnelle des jeunes, Mamadou Talla a fait savoir que plusieurs centres sont en train d’être construits dans le Pôle des métiers de Diamniadio. Ces centres, a-t-il dit, vont permettre de former « 1500 jeunes dans les domaines de l’hôtellerie, de l’aviculture, de la mécanique, de la mécatronique, de la mécanique hors-bord…».

Le budget 2018 du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat est arrêté à 38 366 333 180 FCfa, contre 36 471 644 000 FCfa en 2017, soit une hausse de 30,39%.

Aliou Ngamby NDIAYE

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.