banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, l’unificateur

11 Jan 2018
349 times

Petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, disparu à l’âge de 93 ans, a été, pendant 7 ans et 7 mois, le guide suprême de la communauté mouride. Educateur hors normes, il a œuvré pour le rayonnement continu de l’Islam, suivant les traces de son grand-père et celles de ses prédécesseurs.Le défunt Khalife général des mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, étaient adulé par des milliers de fidèles, installés un peu partout au Sénégal et sur tous les continents, prêts à le suivre dans toutes ses entreprises. Il s’était engagé pour faire de Touba un foyer islamique, à la gloire de Cheikh Ahmadou Bamba, son fondateur, mais surtout donner aux mourides les ressorts spirituels et les ressources intérieures leur permettant de retrouver leurs repères et de construire leur destin ici-bas et dans l’au-delà. Le Khalife qui vient de nous quitter avait une expérience confirmée en matière de planification stratégique et de développement des ressources humaines et organisationnelles.

Serigne Sidy Mokhtar Mbacké est le septième khalife de Cheikh Ahmadou Bamba. Il est arrivé au khalifat au septième mois (1er juillet) de 2010. Il a porté à sept le nombre de minarets de la Grande mosquée qui en comptait, avant son khalifat, cinq. Il est le septième fils de son père, Serigne Bara Mbacké Ibn Khadimou Rassoul. Sept (7) fois quatre (4) donnent 28, un chiffre correspondant au nombre de récitals du Coran faits quotidiennement dans la Grande mosquée, à la valeur numérique de Touba et à l’âge de Cheikh Ahmadou Bamba quand naquit Serigne Bara Mbacké, ascendant de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. Selon les connaisseurs, les nombres 7 et 28 ont leur importance dans l’Islam.

Volonté de Cheikh Ahmadou Bamba
Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké a réalisé beaucoup d’ouvrages à Touba pour rendre le meilleur culte à Dieu. Homme d’entreprise, il consultait régulièrement ses frères en Dieu et se promettait d’entraîner dans son œuvre pour Serigne Touba tous ceux qui auraient envie de le suivre. Véritable conducteur d’hommes, il était également entouré de précieux collaborateurs comme son neveu Serigne Cheikh Thioro Mbacké qui abattait, à ses côtés, un immense travail de coordination. Ce dernier a toujours considéré la demeure de son oncle et khalife comme un « laboratoire de recherche de programmes pour le développement continu du mouridisme et de l’Islam ».En effet, des idées et des projets, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké en avait plusieurs par jour. Il passait le plus clair de son temps à servir les inconditionnels de Touba, finançant, à coups de millions FCfa, des associations islamiques, offrant des bourses d’études à des élèves et étudiants du système arabo-islamique, ainsi que des billets d’avion pour le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam. La conséquence de son mécénat humanitaire est la sortie d’un grand nombre de jeunes de l’ignorance et de l’obscurantisme. Son pari à travers ces actions, c’est d’exécuter la volonté de Cheikh Ahmadou Bamba qui veut que ses fils et petits-fils soient des croyants-modèles, des protecteurs, des éducateurs et formateurs de talibés.

Fraternité en Dieu
A la tête de la communauté mouride, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké ne cessait d’appeler à la fraternité en Dieu. Ses adresses à la communauté des croyants, à plusieurs occasions, avait fini de convaincre sur la sincérité de son propos. Le défunt Khalife général des mourides était adopté par tous les foyers religieux du Sénégal, du fait de son attachement aux seules valeurs de l’Islam, une religion de paix, favorisant le brassage et le dialogue. Serigne Sidy Mokhtar Mbacké était considéré comme « le serviteur de toutes les confréries ». C’est dire qu’il n’avait de préoccupation que la propagation de la religion du prophète Mouhamad (Psl), l’unité des croyants et la sauvegarde du patrimoine de Cheikh Ahmadou Bamba.

Formé dans les meilleurs « daaras » (écoles de formation religieuse) de son grand-père, Cheikh Ahmadou Bamba, et de son ascendant, Serigne Bara Ibn Khadimou Rassoul, dans le Baol et le Ndiambour, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké est d’un solide savoir enrichi au contact de grands soufis et mouftis. Son éloignement par rapport à tout ce qui n’est pas agréé par Dieu avait fait de lui un saint ascète. Il vivait dans un dénuement volontaire pour s’élever, par l’esprit, à l’idéal supérieur qui est de faire corps avec Dieu. Comme ses prédécesseurs, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké a fait honneur à sa signature devant Cheikh Ahmadou Bamba, en soignant constamment la belle image de Dieu et en lustrant l’empreinte du prophète Mouhamad (Psl) partout au Sénégal.

Ch. A. AMATH et M. DIEYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.