banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fin de la visite du président Macky Sall en Mauritanie : Un accord pour l’exploitation commune du gaz

10 Fév 2018
1189 times
Fin de la visite du président Macky Sall en Mauritanie : Un accord pour l’exploitation commune du gaz Crédit photo : Présidence de la République du Sénégal

Le président Macky Sall a quitté Nouakchott, hier, peu avant 19h, au terme d’une visite d’amitié et de travail, à l’invitation de son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz. Au cours de son séjour, plusieurs accords de coopération ont été signés.

La visite du président Macky Sall, à Nouakchott, a été fructueuse, au vu des résultats auxquels sont parvenues les parties sénégalaise et mauritanienne. Les deux présidents ont eu des rencontres à huis clos et les différents ministres qui s’étaient déplacés dans la capitale mauritanienne ont passé en revue différents secteurs stratégiques dans les relations entre les deux pays.

Le communiqué conjoint qui a sanctionné ces travaux a salué la visite du président Sall qui s’inscrit dans « la continuité des relations fraternelles et de coopération multiforme entre les deux pays et traduit la volonté de concertation et de dialogue permanents entre les deux présidents et vise à raffermir et renforcer les liens historiques entre les peuples mauritanien et sénégalais ».

L’énergie, la pêche et la sécurité ont particulièrement intéressé les deux parties.

Insistant sur l’importance de l’énergie, elles ont signé un Accord de coopération intergouvernemental « Aci » portant sur l’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA) se trouvant aux frontières maritimes entre les deux pays. Ce sera du 50/50.

Signature d’un accord de pêche d’ici à la fin mars
Conf press Sn MaurConcernant la pêche, secteur qui donne lieu souvent à des incidents mortels, les deux présidents ont exprimé, de vifs regrets, suite à la mort accidentelle d’un pêcheur sénégalais sur les côtes mauritaniennes et les saccages des commerces de Mauritaniens à Saint-Louis. Pour éviter ces évènements regrettables, ils ont pris le problème à bras le corps pour apporter une solution durable. C’est ainsi que des instructions ont été données aux ministres en charge de la Pêche et de l’Économie maritime de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération dans ce domaine, en vue de la signature d’un Protocole d’accord entre les deux pays d’ici à fin mars prochain. D’autres mesures complémentaires comme des patrouilles communes en mer ont également été prises. Toutefois, ils ont rappelé le respect des lois et règlements régissant l’accès aux ressources halieutiques et auquel tout le monde doit se conformer.

Toujours, à la fin du mois de mars prochain, les ministres de l’Intérieur des deux pays vont se réunir à Dakar pour finaliser et signer l’Accord sur les conditions d’entrée et de séjour des ressortissants des deux pays.

Pour l’élevage, un autre secteur important, les ministres qui en ont la charge vont réunir, ici, au Sénégal, en mars-avril, le Comité paritaire pour le suivi de la mise en œuvre du Protocole règlementant la transhumance du bétail entre les deux pays.

Un groupe d’impulsion sera mis en place pour le suivi de la mise en œuvre de tous ces accords susmentionnés.

Les questions de sécurité, les divers trafics, l’Omvs, le rôle important du Cilss et l’Agence panafricaine de la Grande muraille verte, la Palestine… ont fait l’objet de débats et de convergence de points de vue dont les deux parties se sont félicitées.

Et pour lui rendre la monnaie de sa pièce, le président Sall a invité son homologue mauritanien à effectuer une visite au Sénégal. Ce que ce dernier a accepté avec plaisir.

Ibrahima MBODJ, envoyé spécial à Nouakchott

LES DEUX PRESIDENTS FACE A LA PRESSE : CONVERGENCE DE VUES
Au salon d’honneur de l’aéroport de Nouakchott, les présidents Sall et Aziz ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle, ils ont émis sur la même longueur d’ondes.

Au cours d’une brève déclaration, le président mauritanien a salué les relations privilégiées entre la Mauritanie et le Sénégal qui plongent leurs racines dans la nuit des temps et sont multiformes (religion, société, économie…). De nouvelles perspectives s’ouvrent entre les deux pays avec l’accord inter-gouvernemental d’exploitation commune du gaz, s’est-il également réjoui. Il a appelé à la mise en œuvre d’infrastructures adéquates permettant une pêche sécurisée dans le respect de la règlementation en vigueur.

Partageant les propos de son homologue mauritanien, le président Sall a ajouté que ce qui unit les deux pays est au-dessus de toute contingence et c’est le legs de nos ancêtres. Et nos deux gouvernements ont été engagés à porter la coopération à la hauteur de la volonté des deux chefs d’État. Abordant la lutte contre le terrorisme, Macky Sall a déclaré que le Sénégal s’y est engagé avec la Mauritanie et apporte son soutien au G5 Sahel.

Il a indiqué l’importance entre les deux capitales d’avoir des relations pacifiques et de confiance car a-t-il averti, sinon, aucun investisseur ne va mettre son argent dans nos projets communs.

AUDIENCE AVEC LES SENEGALAIS DE MAURITANIE : POUR LE RESPECT DES LOIS DU PAYS D’ACCUEIL
Sn MauritanieLe Palais de congrès de Nouakchott a servi de cadre de rencontre entre le président Macky Sall et les Sénégalais de Mauritanie.

Comme il a l’habitude de le faire à chacun de ses déplacements à l’extérieur, le président Macky Sall a prêté une oreille attentive à ses compatriotes vivant en Mauritanie. A l’entame, c’est son excellence Mamadou Tall, ambassadeur du Sénégal à Nouakchott qui a loué la vision du chef de l’État, notamment à travers divers programmes comme les bourses familiales, le Pudc, le Ter, le Puma et, cerise sur le gâteau, le taux de croissance exceptionnel de 7,1% auquel notre pays est parvenu. Sur le plan diplomatique, il s’est félicité des succès engrangés par le président Sall comme la visite d’Emmanuel Macron, le chef de l’État français au Sénégal entre autres. Toutefois, il n’a pas manqué de souligner que des problèmes subsistent pour les Sénégalais de Mauritanie en matière de titre de séjour ou de pêche. Le député de la diaspora, circonscription Afrique du Nord, Mor Kane Ndiaye, a demandé, pour sa part, la création d’une école sénégalaise, la facilitation de l’obtention des titres de séjour ou le rapatriement des personnes décédées… Par ailleurs, ajoute-t-il, « nos femmes sollicitent la 2e phase du Faise ».

Répondant aux intervenants, le président Sall s’est tout d’abord félicité de l’invitation que lui a adressée son homologue mauritanien dans le but de renforcer les relations de coopération entre les deux pays. Expliquant l’objet des discussions qu’il a eues avec ce dernier, à la communauté sénégalaise, le président Sall a indiqué: « Nous avons discuté de nos liens, de la transhumance, du fleuve, des titres de séjour et du gaz qui existe à la frontière entre nos deux pays et qui fera l’objet d’une exploitation commune ».

Nous allons défendre nos pêcheurs, a indiqué le président Sall, mais ils ne doivent pas oublier que la Mauritanie est un pays souverain. Le président de la Mauritanie a accepté de nous accorder des facilités de pêche (à condition qu’on sache les captures) et de construire un quai de pêche sur son territoire à un endroit très proche du Sénégal. En retour, notre pays va aider son voisin à acquérir des camions frigorifiques. L’élevage comme le transport seront également organisés entre les deux pays. Le président Sall a invité les citoyens des deux pays et les associations professionnelles à travailler à l’établissement de bonnes relations bilatérales.

Sur un plan purement politique, interpellé par certains intervenants qui lui ont assuré une victoire sans bavure en 2019, le président Sall a déclaré qu’il est un homme d’action et qu’il laisse le bavardage aux autres. Puis, sur un ton plaisantin, il a ajouté: « j’ai hâte de redescendre dans l’arène car nos adversaires ont la frousse ».

I. Mbodj, envoyé spécial

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.