banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ndiagne Diop, député maire de Bambilor : « Macky Sall a posé des actes qui vont lui assurer une réélection »

13 Fév 2018
698 times

Le maire de Bambilor, Ndiagne Diop, promet une victoire du président Sall dans le département de Rufisque, à la prochaine présidentielle. Il estime que le chef de l’Etat a posé des actes qui ont conduit les jeunes à adhérer à sa politique et à essayer de le réélire au premier tour, en 2019.

Monsieur le maire, le 27 janvier dernier, vous avez organisé un méga-meeting à Bambilor. Ce fut une démonstration de force de votre part. Peut-on savoir les raisons qui vous avaient poussé à l’organiser ?
Le meeting du 27 janvier était organisé pour remercier le président Macky Sall et demander aux populations du département et celles de la commune de Bambilor et des 4 C (les communes de Bambilor, Sangalkam, Tivaouane Peulh-Niague, Jaxaay-Niacoulrap )  d’aller s’inscrire pour lui donner une majorité au premier tour en 2019. Pour nous, c’était aussi une façon de rendre hommage au chef de l’Etat et d’appeler à l’unité des cœurs et du parti, seul gage qui peut nous faire triompher au soir du 24 février 2019 au premier tour.

Vous parlez d’unité alors qu’on a remarqué l’absence de hauts responsables du département et les autres maires ?
Je dois remercier, au passage, le président de notre groupe parlementaire Aymérou Gningue, la coordonnatrice de la Cojer, Thérèse Faye, le directeur général de l’Aeme Birame Faye et Abdoulaye Ndour, le Dage de la présidence de la République. Il y avait aussi d’autres responsables qui ont honoré, par leur présence, ce meeting.  Des responsables ont profité de la tenue de ce meeting pour organiser une manifestation qui avait pour ambition de financer les femmes. Ces dernières n’ont malheureusement pas vu la couleur de l’argent. C’était un prétexte pour regrouper tous les maires quelque part pour faire capoter le meeting. Mais ils doivent savoir qu’on ne peut pas arrêter la mer avec ses bras. Il y a eu l’effet boomerang avec la forte mobilisation des populations qui sont venues en masse. Aujourd’hui, Macky Sall est notre référence en politique. Il a posé des actes dans ce pays qui nous permettent, à nous jeunes, d’adhérer à sa politique et d’essayer de le réélire au premier tour, en 2019.

Le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, est régulièrement sur le terrain pour appuyer l’action du président, est-ce que vous travaillez avec lui en ce moment ?
Ismaïla Madior Fall est venu dans le département pour apporter un plus pour qu’au soir du 24 février, qu’on puisse gagner largement au premier tour. Lui, il est motivé par l’intérêt du parti. Je ne l’ai pas encore rencontré, mais je sais que je vais le rencontrer pour discuter des problèmes politiques du département.

L’ancien secrétaire général de la Ligue démocratique, Mamadou Ndoye, a soutenu récemment que Bennoo ne peut plus faire gagner le président à l’heure actuelle, vous êtes de son avis ?
C’est son point de vue à lui, mais je sais que le président va gagner avec la coalition “Bennoo Bokk Yaakaar” qui est toujours forte dans ce pays. Il faut dire qu’il y a des hommes de médias qui pensent que les Sénégalais vont croire à tout ce qu’ils disent. Aujourd’hui, “Bennoo Bokk Yaakaar” est plus fort que jamais, le problème, c’est entre nous de l’Apr, et le président est en train de prendre en charge cette question. Je vois mal donc que Mamadou Ndoye qui fait partie de Bennoo fasse une telle sortie.

Un autre responsable, Idrissa Seck de Rewmi, a semblé dire que tous les programmes mis en place par le chef de l’Etat ne sont pas pertinents…
Je pense que si nous devons nous opposer, nous devons le faire dans la vérité. Lui-même, il fut Premier ministre et a travaillé dans l’ancien régime, mais il sait que les résultats que l’actuel Premier ministre a fait, il ne les avait pas réalisés. Et aucun des chefs d’Etat n’a eu la vision actuelle du président Macky Sall. Il faut qu’on arrête de prendre les Sénégalais pour des moins que rien. Au contraire, nous sommes un peuple mature qui n’a pas oublié les déclarations faites par Idrissa Seck ainsi que les actes qu’il a posés.

Le budget de votre commune a été voté la semaine dernière. Il s’élève à un peu plus d’un milliard, vous avez décidé de consacrer plus de la moitié du budget à l’investissement, est-ce qu’on peut dire que Bambilor est une commune riche ?
Devenir une commune riche, c’est notre plus grand souhait. Qui parle de budget, parle de fonctionnement. Nous avons des recettes et des dépenses. Nous avons une prévision d’un peu plus d’un milliard, 1,6 milliard de Fcfa plus exactement et la moitié sera consacrée à l’investissement. Nous allons investir sur les infrastructures, les postes de santé, les murs de clôture, les pistes de production, la construction de foyer de jeunes etc. Voilà les investissements qu’on veut faire cette année et je pense qu’on va atteindre notre objectif.

Quelle est l’importance du foncier dans vos recettes…
On va prélever des taxes sur le foncier, la publicité, le foncier bâti. Nous avons beaucoup de stations qui vont payer la publicité, la taxe à la pompe, l’occupation du domaine public.

On vous accuse très souvent de vous être enrichi sur le foncier, que répondez-vous à de telles accusations ?
Je ne vois pas cette richesse dont vous parlez. J'ai parfois même des problèmes pour donner la dépense quotidienne. La Senelec coupe parfois mon courant et il me reste encore des factures d'eau non payées. Actuellement, il m'est difficile de payer ma facture de la Sde. Si cela rime avec richesse, mes détracteurs se trompent lourdement.

Propos recueillis par Maguette NDONG

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.