banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Assistance technique et formation : 8 milliards de FCfa pour appuyer les Pme

06 Jan 2017
901 times

Pour satisfaire les besoins des Pme en assistance technique et en formation pour les trois prochaines années, près de 8 milliards de FCfa seront mobilisés  pour les trois prochaines années, a déclaré, hier,  le directeur général de l’Adepme, Mabousso Thiam, à l’ouverture de la « Journée de promotion du conseil aux Pme ».  

A partir de cette année, près de 8 milliards de FCfa seront mobilisés auprès de l’Afd et de la Banque mondiale pour satisfaire les besoins des Pme en assistance technique, soit une subvention de 50 %, et en formation pour les trois prochaines années, a annoncé hier le directeur général de l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme).

Mabousso Thiam, qui participait hier à l’ouverture de la « Journée de promotion du conseil aux Pme », a noté que  depuis 2013, son agence  a mis en place un Fonds à frais partagés (Ffp), qui a pour finalité de soutenir le développement des capacités des entreprises du secteur privé, en facilitant le recours à l’expertise par un mécanisme de subvention allant jusqu’à 75%. Ce Fonds, créé sur les ressources propres de l’Agence, a été renforcé par des ressources de la coopération allemande et de la Banque africaine de développement (Bad).

Cultiver la ponctualité
Il a assuré que ce Fonds à frais partagés va permettre de renforcer les capacités des entreprises de façon à les rendre plus compétitives sur le marché local ou international. Ce fonds constitue, selon lui, une réponse pertinente aux problèmes récurrents des entreprises, à savoir l’accès aux crédits, l’accès à de nouveaux marchés, les capacités de gestion et le savoir-faire technique et technologique. Il a, toutefois, précisé  que la subvention n’est pas un élément de décision. Il reconnaît cependant que  « les plus grandes entreprises ont besoin d’être accompagnées».

Il a invité les patrons de start-up à cultiver la ponctualité, qui est la capacité à respecter les délais en entreprise. Selon lui, pour qu’une entreprise soit compétente, il faut qu’elle regroupe un certain nombre de compétences qui doivent être valorisées pour améliorer la performance de l’entreprise.  Il a rappelé qu’un chef d’entreprise ne doit pas s’occuper ou cumuler tout. Sinon, il finira par être en difficulté, a-t-il prévenu. «Il faut savoir s’arrêter et aller chercher les compétences ailleurs», a souligné M. Thiam.

Le Dg de l’Adepme avance que les réalités entrepreneuriales en 2007 sont différentes de celles de 2017. « Si une entreprise fait un Chiffre d’affaires de 50 millions en 2000 et réalise un Ca de 51 millions en 2017, c’est parce qu’elle a des problèmes », a déclaré le patron de l’Adepme. Dès lors, pour lui, le consultant doit trouver une solution à ces difficultés.

Cette journée a été l’occasion, pour l’Adepme, de revisiter les services non financiers considérés comme un outil indispensable de développement de la Pme et d’en faciliter la compréhension et l’appropriation par les chefs d’entreprises. Cette rencontre visait à promouvoir le conseil, sensibiliser les entreprises sur son importance dans le développement de leurs activités et permettre à des acteurs du conseil de donner plus de visibilité à leurs activités et de développer des synergies entre prestataires. Selon lui, une entreprise doit avoir une vision pertinente et cultiver la performance.

Serigne Mansour Sy CISSE

Last modified on vendredi, 06 janvier 2017 16:16
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.