banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Négociations Senelec et Crse : Discussions sur la baisse du prix de l’électricité

06 Jan 2017
584 times

La Commission de régulation du secteur  de l’électricité (Crse) et la Senelec n’ont aucune difficulté pour appliquer la baisse des tarifs de l’électricité annoncée par le chef de l’Etat Macky Sall. La précision a été faite, hier, par Ibrahima Amadou Sarr, président de la Crse. Il animait un point de presse pour expliquer les modalités de mise en œuvre de cette mesure.

Une nouvelle grille tarifaire sera élaborée par Senelec pour rendre effective la baisse annoncée des tarifs sur l’électricité. La précision a été faite, hier, par Ibrahima Amadou Sarr, président de la Commission de régulation du secteur de l’électricité (Crse). Il animait un point de presse, suite à la décision du président de la République de baisser les tarifs de 10% applicable à partir du premier bimestre  de cette année. La Crse détermine la structure et la composition des tarifs appliqués aux entreprises titulaires de licence ou de concession. Selon M. Sarr, le mode de régulation des tarifs appliqué par la Crse est fixé par la loi sur le principe des plafonds de prix. En application de cette disposition, explique-t-il, le contrat de concession de Senelec, modifié en son article 36, et le cahier des charges, en son article 10, ont défini une formule de contrôle des revenus révisée par la Crse tous les trois ans correspondant à la période tarifaire. Sur cette base, la Crse détermine, pour chaque année de la période tarifaire, un Revenu maximum autorisé (Rma) de référence. Ce qui permet à la Senelec de couvrir ses charges d’exploitation et de maintenance ; ses impôts et taxes ; les amortissements des investissements autorisés et la rémunération des investissements autorisés.

Il a ajouté que, selon les principes de ce mode de régulation, les recettes obtenues par Senelec avec les tarifs en vigueur doivent être inférieures ou égales à son Rma. Ainsi, la Crse a fixé les conditions tarifaires applicables à Senelec pour la période 2014-2016. Aux termes de cette décision, le Rma de Senelec pour une année donnée est déterminée à partir de la Formule de contrôle des revenus. Cette formule, précise M. Sarr, permet à la Crse de procéder à l’indexation trimestrielle du Rma (le 1er janvier, le 1er avril, le 1er juillet et le 1er octobre) afin de prendre en compte les facteurs exogènes, indépendants de la volonté de Senelec, notamment les variations des prix des combustibles. Lors de chaque indexation, souligne-t-il, la Crse vérifie s’il y a un écart entre le Rma et les recettes à percevoir par Senelec.  Revenant sur la mise en œuvre de cette mesure de baisse, Ibrahima Amadou Sarr soutient qu’elle nécessite l’élaboration d’une nouvelle grille tarifaire par Senelec et son approbation par la Crse avant son entrée en vigueur. « Pour cela, la Crse a entamé des discussions avec Senelec en vue de l’effectivité de la mesure dans les délais impartis », a affirmé le président de la Crse.

Sur cette question, il  note que la Crse et Senelec n’ont aucune difficulté pour l’application de la mesure. Techniquement, argue-t-il, ça ne prend pas beaucoup de temps.

Aliou KANDE

Last modified on vendredi, 06 janvier 2017 15:54
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.