banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Petites entreprises :130 Pme ont déjà engagé le processus de labellisation

11 Jan 2017
701 times

Les Pme ont besoin de lisibilité pour une meilleure compétitivité sur le marché. Pour cela, la labellisation semble être comprise par les start-up dont 130 ont déjà engagé le processus.

Un atelier sur la labellisation des Petites et moyennes entreprises (Pme), une trouvaille de l’Agence de développement et d'encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme) a eu lieu hier à Dakar. Selon le chargé de programme financier, Ibrahima Sériba Ndiaye, cette initiative de labellisation a démarré depuis juillet 2016. Pour en bénéficier, l’entreprise doit être légalement constituée (registre de commerce, Ninéa…) au sens de la loi. Le but, c’est de permettre à l’entreprise de mieux se connaître, de renforcer la relation de confiance avec les partenaires financiers et de faciliter l’accès au financement à des taux préférentiels pour une amélioration de leur lisibilité, de la qualité du management et du « monitoring ».
« Nous n’avons pas d’objectif de nombre à labelliser mais, c’est un programme intéressant pour toutes les entreprises. Si nous arrivons à avoir 1.000 Pme labellisées, c’est tant mieux », a indiqué le chargé de programme financier de l’Adepme. Il a laissé entendre que ce programme est financé par la Banque africaine de développement (Bad). « C’est pourquoi, dit-il, on ne peut pas parler de volume de financement, parce que c’est continuel ».

Après le lancement de cette initiative, des tournées ont été faites dans plusieurs régions du Sénégal : Thiès, Saint-Louis, Ziguinchor pour 130 entreprises qui ont déjà engagé le processus de labellisation.
Jetant un regard critique sur le secteur informel, Ibrahima Sériba Ndiaye de noter qu’il s’est bien développé. Ce qui fait que nombre de Pme préfèrent y rester. « Les chefs d’entreprise du secteur informel pensent qu’en quittant ce milieu, ils vont payer davantage d’impôts. Une entreprise, c’est la création de valeur ; elle a besoin d’avancer », a-t-il soutenu tout en reconnaissant que la compétition est serrée dans ce secteur.
Le chargé de programme financier analyse que la mort prématurée des petites entreprises est due à un environnement des affaires pas du tout propice. « L’idée, c’est de réfléchir sur l’environnement des affaires avec un projet bien ficelé», a-t-il fait croire, sans dire plus de détails sur le fonds à frais partagés, qui sert à appuyer l’assistance technique, la formation (de 50 à 75%) ; bref, les services non financiers des Pme.

Serigne Mansour Sy CISSE

Last modified on mercredi, 11 janvier 2017 11:59
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.