banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ports africains : Le Premier ministre préconise le renforcement des infrastructures

17 Fév 2017
783 times

Mohamed Boun Abdallah Dionne a préconisé le renforcement voire le renouvellement des infrastructures portuaires afin de les adapter aux mutations du transport maritime. Il présidait, hier, l’ouverture, à Dakar, de la 11ème conférence de l’Association panafricaine de coopération portuaire.

«Il nous faut intégrer, dans nos stratégies de développement économique, le renforcement voire le renouvellement des infrastructures portuaires pour mieux les adapter aux exigences des mutations du transport maritime et à l’évolution de nos pratiques maritimes », a déclaré, hier, le Premier ministre Mohamad Boun Abdallah Dionne, à l’ouverture, dans la capitale sénégalaise, de la 11ème conférence de l’Association panafricaine de coopération portuaire (Apcp). Le chef du gouvernement sénégalais qui avait, à ses côtés, le directeur général de l’Organisation mondiale du Commerce, Roberto Azévêdo, le représentant de la Banque africaine de développement, le président et le Secrétaire général de l’Agpaoc, les ministres de l’Economie maritime et du Commerce du Sénégal, a souligné que le Sénégal a fait le pari d’une diversification de son offre logistique par la construction de nouvelles infrastructures, avec le projet du nouveau port multifonctionnel de Ndayane, à moins de 50 kilomètres de Dakar dont la construction est assurée par un partenaire stratégique du Port autonome de Dakar, Dp World. A cette initiative, s’ajoutent le nouveau port de Bargny-Sendou en cours de finalisation avec un financement de l’Opic « Overseas private insvestment of corporation » des Etats Unis, le Port de Foundiougne-Ndakhonga mis en service et l’extension du Port de Ziguinchor. « Nous devons relever l’obstacle des investissements coûteux qu’exigent les plateformes portuaires de référence. Pour y faire face, nous avons opté pour une spécialisation de nos quais, à travers des concessions accordées à des partenaires privés bénéficiant, sans conteste, d’une expertise technique avérée et d’une solidité financière », a-t-il déclaré. L‘intégration économique, a-t-il souligné, « est une option en phase avec les ambitions du Plan Sénégal émergent, le référentiel des politiques publiques».

Facilitation du commerce
Selon le Premier ministre, le développement des espaces portuaires africains et les conditions qui permettront de rendre pérenne leur attractivité et leur compétitivité, passent par une prise en charge correcte des questions liées à la qualité du service portuaire, à la qualification et à la facilitation du commerce ainsi qu’au renforcement des capacités du secteur du transport. Il a assuré que l’impulsion des économies africaines ne peut être sous-tendue que par des « hub logistiques de référence dont les ports constituent les éléments déterminants ». Le Sénégal qui bénéficie d’une position géographique privilégiée, entend se positionner comme une plateforme portuaire de référence.

Le Port autonome de Dakar a engagé des actions visant à faciliter les procédures d’importation et d’exportation mais aussi celles liées aux transactions de transit des marchandises vers les pays voisins. De telles mesures, a rappelé M. Dionne, entrent dans l’amélioration de l’environnement des affaires du Sénégal.

« Mesdames et messiers chers participants, les directeurs généraux de ports et de plateformes portuaires, si chacun de vous, à l’échelle de l’ambition que son pays porte pour le développement des infrastructures portuaires, fait ce qu’il a à faire, avec l’accompagnement bien sûr du secteur privé et des bailleurs de fonds régionaux ou internationaux, je ne doute nullement que nos économies africaines puissent transcender les blocages qui retardent l’émergence de nos pays respectifs », a lancé le chef du gouvernement sénégalais.

Pour le directeur général de l’Omc, Roberto Azévêdo, la compétitivité des ports africains est un facteur essentiel pour le développement des échanges commerciaux avec le monde. Il a indiqué que le renforcement des ports africains sera crucial « pour permettre au continent de gagner des parts de marchés plus importants ». Le président de l’Agpaoc, M. Hien Yacouba Sié, a affirmé que depuis sa création en 1999, l’Association l’Apcp joue pleinement son rôle dans le développement des infrastructures portuaires en Afrique.

Mamadou SY

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.