banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mamadou Ndiaye, nouveau président du Crepmf : « La Banque de demain sera celle de l’alliance entre finance, technologie et valeurs éthiques »

20 Avr 2017
301 times

Le représentant du ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Mamadou Ndiaye, qui participait à l’ouverture de la 2ème édition du forum : « Jours de la banque », a déclaré que la Banque de demain sera celle de l’alliance entre la finance, la technologie et les valeurs éthiques.

La banque de demain sera celle de l’alliance entre la finance, la technologie et les valeurs éthiques, a déclaré, hier, le représentant du ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, par ailleurs, nouveau président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (Crepmf) au sein de l’Uemoa, Mamadou Ndiaye. Il participait à la 2e édition « Jours de banque ». Il a noté que le thème : « La banque de demain », témoigne de l’engagement des banquiers « à s’inscrire dans une démarche prospective pour anticiper sur les évolutions du secteur, mais également sur les options stratégiques des autorités étatiques déclinées dans le Pse ». « Je suis d’avis que la banque de demain doit s’ouvrir encore plus et mieux vers l’accompagnement des activités, des projets et des orientations de l’État et de ses démembrements », a-t-il déclaré. « Pour l’État et les autres agents économiques, a-t-il indiqué, les attentes seront fortes dans les différents domaines que sont notamment les infrastructures, la politique agricole, l’économie énergétique, la levée de ressources, entre autres ».

Mamadou Ndiaye a noté que l’activité bancaire est l’une des activités les plus réglementée au monde du fait des externalités négatives que peut comporter une mauvaise gestion d’un établissement de crédit mais également la particularité du produit banquier. « Loin de constituer une contrainte, le cadre juridique et réglementaire apparaît comme un moyen de sécuriser davantage vos activités et permettre un financement sain, gage de développement harmonieux de vos activités. Dès lors, il vous appartient de prendre des dispositions appropriées à l’effet de mettre à niveau vos institutions afin de répondre aux multiples attentes et besoins des clients mais également saisir toutes les opportunités dans le respect des normes réglementaires», a-t-il lancé. Mamadou Ndiaye a rappelé que la dernière crise internationale a permis aux régulateurs « de mesurer l’ampleur des efforts à déployer pour limiter et circonscrire les risques inhérents aux activités financières et préserver la stabilité des systèmes financiers ». « L’articulation entre banque et marchés financiers devrait se consolider dans l’avenir », a-t-il ajouté, soulignant que le marché financier peut être considéré comme un complément indispensable au financement bancaire classique. Cela, d’autant qu’aujourd’hui, le marché financier contribue efficacement à la mobilisation d’importantes ressources.

La représentante de la Bceao, Khady Bèye Camara a assuré que cette rencontre devrait permettre aux acteurs d’échanger sur des sujets d’actualité pour lesquels la Bceao a entamé déjà des chantiers majeurs pour une refonte et une mise à norme internationale des textes réglementaires applicables au sein de la zone Uemoa. Il s’agit, entre autres, de la transposition des dispositions de Bâle II et III adoptées par le Conseil des ministres de l’Uemoa. La mise en œuvre de cette nouvelle réglementation devra contribuer au renforcement de la solidité des institutions de la sous-région ainsi que leur résilience aux chocs internes et externes. « Pour cette deuxième édition de ce forum « Jours de banque », nous avons choisi, cette année, de nous focaliser sur le devenir de la banque », a déclaré le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (Apbfs), Alioune Camara. Il a précisé qu’à travers cette rencontre de deux jours, il s’agit de permettre aux banques de se projeter dans l’avenir pour tenter de définir leur futur. Ce forum de deux jours a été initié par l’Apbf du Sénégal.

Mamadou SY

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.