Ramadan slide 2016 def

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Allégement des travaux des femmes dans le monde rural : La sociologue Fatou Sarr invite les Sénégalais à se battre pour l’accès à l’énergie propre

17 Jui 2017
488 times

Le développement durable est assujetti, en partie, à une bonne politique d’énergie. Au cours d’une table ronde, tenue avant-hier à Dakar, la sociologue, Fatou Sow Sarr, a invité les Sénégalais à se battre pour l’accès à l’énergie propre.

Comment les politiques énergétiques, qui intègrent le genre, peuvent contribuer au développement durable, à l’égalité des genres et à l’émancipation économique des femmes ? Voilà le thème qui a réuni, hier, à l’Institut africain de management (Iam), ancien ministre, professeurs et experts. La sociologue, Fatou Sow Sarr, a relevé que l’énergie est un enjeu central de développement et que le progrès d’un pays passe par la prise en compte de la question genre. « Le non accès à l’énergie constitue une entrave au développement. Nos politiques de développement ont fait que les secteurs des hommes sont mécanisés alors que les tâches dévolues aux femmes se font à l’aide de leurs mains dans le monde rural », a poursuivi Pr Fatou Sow Sarr. Aussi, a-t-elle attiré notre attention sur cette urgence : « Sans énergie, il n’y a pas de conservation des vaccins », avant d’exhorter les participants à se battre pour l’accès à l’énergie renouvelable. « Battons-nous pour de l’énergie propre, celle qui ne détruit pas des vies », a-t-elle déclaré.

Pour sa part, Yacine Diagne d’Enda Energie a souligné que les premières sources d’énergie des ménages restent le charbon de bois. Elle a noté que la question de pauvreté est centrale et que beaucoup de ressources minérales, dont le pétrole et le fer, sont liées à l’énergie. Quant à Louis Seck, directeur pays de l’Ong britannique « Energy 4 Impact », il a rappelé que 1,3 milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’électricité et 83% d’entre eux vivent en zones rurales. L’Ong soutient qu’il y a actuellement 160 micro-entreprises dirigées par des femmes à Tambacounda qui ont à la fois l’accès à des technologies de cuisson propre, l’éclairage solaire et à l’utilisation productive de l’énergie solaire.

A noter que le taux d’électrification du Sénégal est à 54,5%, selon le rapport Sie et que des régions comme Tambacounda et Kédougou souffrent encore plus du faible accès à l’énergie avec respectivement 9% et 4%, ainsi que d’une pauvreté accrue et du chômage.

Dans un document remis à la presse, il a été mentionné que le gouvernement veut augmenter, de manière significative, l’accès des populations à l’électricité, en particulier en zones rurales. La note ajoute que le taux d’électrification devra atteindre 62% d’ici à 2022.

Serigne Mansour Sy CISSE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.