banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Conservation des produits halieutiques du Sénegal : 30 caisses isothermes pour Kaffrine, Linguère et Tambacounda

11 Aoû 2017
919 times

Dans le cadre de l’amélioration de l’accès aux poissons, le programme Go-Wamer a remis à la Direction des pêches maritimes un lot de 30 caisses isothermes d’un montant de 9 millions de FCfa. Ce don est destiné aux localités de Kaffrine, Linguère et Tambacounda.

Le programme Go-Wamer a remis, hier, à la Direction des pêches maritimes, 30 caisses isothermes d’un montant de 9 millions de FCfa au profit des localités de Kaffrine, Linguère et Tambacounda où la consommation de poisson est en deçà de la moyenne nationale. Cela est le fruit d’une recommandation de l’étude faite sur l’offre et la demande et qui a révélé sur 14 régions du pays, seules 5 ont une consommation supérieure à la moyenne nationale qui est de 29 kilogrammes de poissons par habitant et par année. C’est ainsi que le programme Go-Wamer, financé par l’Union européenne (Ue) et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) à hauteur de 10,5 millions d’euros, soit 6,8 milliards de FCfa, qui a pour objectif général de contribuer à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières de l’écorégion Wamer (Western African marine éco-region), a remis ce don à la Direction des pêches maritimes.

Arnaud Comolet, coordonnateur régional du programme Go-Wamer au Sénégal, en Guinée-Bissau, en Guinée Conakry, au Cap Vert, en Mauritanie et en Gambie, indique que cela va permettre aux localités continentales d’avoir accès aux ressources de la mer. Pour lui, l’étude sur l’offre et la demande de produits halieutiques au Sénégal réalisée en 2013 dans le programme Go-Wamer avait mis en évidence les disparités dans l’accès au poisson entre les régions du Sénégal et permis d’identifier des zones déficitaires parmi lesquelles celles de Linguère, Tambacounda et Kaffrine, destinataires de ces caisses.

De même, il avait été constaté que les conteneurs dont disposent les mareyeurs dans ces zones sont, le plus souvent, dans un état de délabrement avancé. Le coordonnateur régional de Go-Wamer ajoute que, «selon les témoignages recueillis sur place, les produits halieutiques sont déposés dans des boîtes fabriquées artisanalement qui ne répondent pas aux normes d’hygiène et de salubrité, exposant ainsi les populations à un réel problème de santé publique». M. Comolet laisse entendre que pour permettre de contourner les contraintes liées à la conservation des produits de la pêche qui limitent leur périmètre de commercialisation et affectent très significativement la qualité du poisson parvenant aux consommateurs, le Programme Go-Wamer s’est engagé à doter les mareyeurs de ces trois zones déficitaires jugées prioritaires de caisses isothermes résistantes présentant une bonne qualité de conservation.

Formation des mareyeurs
En outre, constatant le manque de formation des mareyeurs en gestion de la qualité, le coordonnateur de Go-Wamer, annonce qu’il sera procédé à une série de formations sur l’entretien et la maintenance de ce matériel au moment de la livraison du matériel, puis, ultérieurement, sur le renforcement des capacités en bonnes pratiques de conservation des denrées alimentaires. Il sera également procédé à une formation en gestion financière simplifiée de sorte à mettre en place, en collaboration avec les Gie bénéficiaires, un système de gestion de ces caisses qui permettra de financer l’acquisition de nouvelles unités. Soutenant la même thèse, le directeur des pêches maritimes du Sénégal, Mamadou Goudiaby, s’est réjoui de ce don car à son avis, «un des maillons faibles notés dans le secteur de la pêche se situe à la distribution des produits halieutiques». «Cette situation appelle à la mise en œuvre de mesures en vue de corriger ces disparités, notamment par le développement des produits halieutiques, la mise en place d’infrastructures de conservation et de transformation. La dotation de 30 caisses isothermes au profit des localités déficitaires en consommation de poisson représente le témoignage éloquent des gestes importants que le projet est en train de faire pour une politique de gestion plus transparente et plus démocratique des ressources halieutiques. Celui-ci peut constituer un levier important pour lutter contre les mauvaises pratiques d’hygiène, le non respect des mesures réglementaires», affirme M. Goudiaby.

Les bénéficiaires du don ont remercié les autorités pour ce geste qui va aider beaucoup de mareyeurs des zones déficitaires. Mbaye Diop, responsable du collectif des mareyeurs de Tambacounda a confié que ces caisses permettront de transporter le poisson des zones côtières à l’intérieur du pays dans les conditions sanitaires optimales, au grand bénéfice des populations qui auront accès à la ressource.

Oumar KANDE

Last modified on vendredi, 11 août 2017 14:00
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.