banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ministère des Télécommunications et de l’Economie numérique : Le Restic se félicite et rappelle les priorités du secteur

12 Sep 2017
218 times

Dans un communiqué, le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (Restic) dit avoir accueilli favorablement le retour d’un portefeuille ministériel plein centré  autour de l’économie numérique. « Le Restic exprime sa satisfaction avec le retour du secteur des télécommunications et de l’économie numérique. L’option du Premier ministre nous satisfait et reste cohérent avec la stratégie nationale de faire de l’économie savante, virtuelle, immatérielle un vecteur de productivité et de croissance contribuant ainsi à doper notre production de richesse globale », lit-on dans le texte. 

Le Restic rappelle que le Sénégal a des atouts majeurs dans les télécommunications et l’économie numérique à même de lui permettre de créer de la valeur ajoutée. « L’un s’adossant sur l’autre, elles forment un écosystème pourvoyeur d’innovations et de potentiel de valeur ajoutée pour les usagers : entrepreneurs  et innovateurs, bref pour l’économie nationale », poursuit le communiqué. Le Restic attend du détenteur de ce portefeuille ministériel « le parachèvement des reformes d’envergure entamées sur le plan législatif et réglementaire ; une implication plus active des acteurs de l’écosystème et des orientations claires sur la politique numérique du pays en relation avec les objectifs d’émergence comme cela se fait sous d’autres cieux en Afrique ».

« Des pays comme le Rwanda, le Kenya, entre autres, ont vu la part de l’économie numérique dans leur Pib doubler voire tripler alors que le Sénégal tarde à capitaliser ses énormes atouts notamment un capital humain de qualité et un secteur des télécommunications moderne et performant », estime le Restic qui rappelle que ce secteur ne représente que 12 % du Pib et 8 % de l’emploi tertiaire.

Par ailleurs, le Restic plaide pour la mise en place de l’observatoire du numérique et du code du numérique pour disposer de « tableaux de bord fiables et de boussole sur nos progrès dans le secteur sont d’une extrême urgence ». Ce rassemblement invite le nouveau ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’œuvre à explorer les niches d’emplois dans le secteur du numérique et du digital afin d’en faire un axe majeur de sa stratégie de lutte contre le chômage et le sous-emploi des jeunes.

Elhadji Ibrahima THIAM

 

Last modified on mardi, 12 septembre 2017 16:47
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.