banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Coopération Chine-Afrique : Le Maroc ambitionne de jouer un rôle de catalyseur

30 Nov 2017
1010 times

Dans la dynamique qu’emprunte la coopération entre la Chine et l’Afrique, le Maroc compte participer activement à la promotion d’un partenariat sino-africain « équilibré, dense et profitant à tous ». Un souhait exprimé à Marrakech, par les autorités marocaines à l’ouverture de la seconde édition du « China Africa investment forum » organisée par le groupe Jeune Afrique, Boao et le ministère marocain de l’Industrie et du commerce.

La 2ème édition du forum China Africa sur l’investissement ouverte, avant-hier, à Marrakech (Maroc), réunit décideurs économiques chinois et africains pour plancher sur les perspectives de coopération. Le Royaume chérifien a exprimé son souhait de jouer un rôle fondamental dans ce partenariat. Moulay Hafid Elalamy, le ministre marocain de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique a soutenu que l’amorce de la nouvelle phase d’un partenariat Chine-Afrique « équilibré, dense et bénéfique pour tous » est une volonté et un engagement exprimé par le Roi Mouhamed VI lors du sommet du forum de coopération Chine - Afrique. « Le développement des relations sino-africaines est un véritable choix stratégique auquel nous sommes pleinement attachés et engagés. Notre volonté de réaliser des actions concertées et d’opérer une coopération pragmatique est fondée sur les principes d’avantages réciproques et de développement commun », déclarait sa majesté lors de cette rencontre, en décembre 2015, à Johannesburg.

Le Maroc croit « fermement » au partenariat sino-africain et se montre disposé à tout mettre en œuvre pour renforcer davantage ce processus et gagner le pari de « bâtir, ensemble, une Afrique stable et prospère ». Cette ambition, selon M. Elalmy, est d’autant plus « légitime » que les relations Maroc-Chine et Maroc-Afrique s’inscrivent dans une dynamique soutenue. D’après lui, la vocation africaine du royaume a pris une nouvelle dimension. « C’est une coopération intense portée au plus haut niveau par le Roi. Elle embrasse désormais tous les domaines qu’ils soient politiques, économiques, sociaux, culturels ou spirituels », a ajouté le ministre marocain de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. Il a cité, entre autres actions entreprises par son pays, le retour du Maroc à l’Union africaine, le projet d’adhésion à la Cedeao et les visites effectuées en Afrique par Mouhamed VI qui, à son avis, confèrent une dynamique soutenue aux relations maroco-africaines et témoignent de l’engagement du royaume envers son continent. De l’avis du ministre, le partenariat Chine-Afrique a atteint une maturité qui lui permet de migrer vers une étape plus stratégique, en phase avec les opportunités et les défis qui se présentent aux deux parties. L’un des organisateurs du forum, Marwane Ben Yahmed, directeur de publication de «Jeune Afrique» note que cette rencontre d’affaires ouvre un nouveau chapitre d’un partenariat dont le potentiel de croissance reste considérable. Il estime que les entreprises chinoises devraient jouer dans un proche avenir un rôle-clé pour le développement de nouveaux secteurs stratégiques : agriculture, banques et assurances, logement, Tic, logistique et transports. Il indique également que les entrepreneurs chinois doivent encore, pour certains, s’affirmer non plus comme des acteurs isolés mais comme partie prenante de l’économie locale.

Les entreprises marocaines présentes dans 27 pays africains
D’après Moulaye Hafid Elalmy, le secteur privé marocain adhère « totalement » à cette dynamique de coopération. Il souligne que le Maroc est le premier investisseur en Afrique de l’Ouest et le deuxième en Afrique. Il ajoute que les entreprises marocaines sont présentes dans 27 pays africains et œuvrent dans divers secteurs : banques, assurances, télécoms, Btp et l’immobilier, les Tic et les médias, les mines, l’industrie pharmaceutique, le transport aérien… Sur ce point, Marwane Ben Yahmed, explique que le choix du Maroc d’abriter cette rencontre d’affaires n’est pas fortuit. Selon lui, le Royaume chérifien qui joue un rôle de trait d’union entre l’Afrique et l’Europe, est connu pour être un centre économique et financier stable que beaucoup d’entreprises chinoises ont élu comme base pour conduire leurs investissements sur le continent.

De notre envoyé spécial à Marrakech, Abdou DIAW

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.