banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Autosuffisance en lait et viande : S’inspirer du modèle brésilien

27 Déc 2017
847 times

Quel que soit le projet de développement de l’élevage, la finalité est d’avoir une autosuffisance en viande et en lait au-delà de la création de richesses. Compte tenu de cela, le directeur de l’Elevage, Dame Sow, a salué les résultats obtenus par le projet d’amélioration de la disponibilité et de la diffusion du matériel génétique amélioré de bovins « Ndama » et de « Gobra » au Sénégal. Il a demandé la poursuite de la recherche pour la préservation des races locales. « La question de nos race locales est une question de souveraineté nationale et nous devons les préserver pour doper notre production en lait et viande afin d’être autosuffisant », a déclaré le directeur de l’Elevage qui donne en exemple le Brésil. Pour M. Sow, le Brésil qui est actuellement cité comme référence en matière d’élevage dans le monde, a d’abord préservé et développé ses races locales avant de les croiser avec des races étrangères. Le Sénégal ayant la chance d’avoir deux races bovines (Ndama et Gbora) dans un même pays, le directeur de l’Elevage propose de conserver leurs gènes et de les améliorer avec le croisement. Pour lui, le Brésil a commencé son programme au même moment que le Sénégal mais notre s’est arrêté avant d’avoir des résultats du fait de problèmes financiers. Lors d’une visite dans ce pays, confie M. Sow, les responsables du ministère de l’Elevage du Sénégal ont appris de l’expérience des Brésiliens qui ont recommandé de relancer les programmes de recherche pour renforcer les races locales. Le directeur de l’Elevage a annoncé que le Centre national d’amélioration génétique (Cnag) sera renforcé avec des constructions de banques de génétiques, notamment à Dahra.         

Oumar KANDE

Last modified on mercredi, 27 décembre 2017 13:56
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.