banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Accès aux financements : Les couturiers de la Petite-Côte veulent un soutien de l’Etat

09 Jan 2018
800 times

Des tailleurs de la commune de Mbour membres de l’Association des couturiers de la Petite-Côte souhaitent accéder aux financements et aux marchés publics pour pouvoir jouer leur partition dans le développement du Sénégal. Ils l’ont fait savoir, dimanche dernier à Mbour, à l’occasion d’une journée de réflexion organisée dont le but principal était de mettre en place une Fédération départementale des couturiers de la Petite-Côte.

« Nous constituons un corps de métiers dont le rôle est primordial dans le processus d’émergence tel que défini par les pouvoirs publics, notamment dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent. Et pour ça, nous avons besoin de financements mais aussi d’avoir accès à aux marchés publics », a déclaré le président Ibrahima Ndao. Il a fait part de sa volonté d’élargir l’association à toutes les localités du département avec la création d’une fédération qui compte prendre en charge toutes les préoccupations des couturiers qui en seront membres. Selon lui, leur corporation souffre d’un manque criant d’organisation. Ibrahima Ndao et ses collègues estiment qu’il leur faut des sessions de formation en gestion des entreprises, en comptabilité et en management. « Nous sommes dans un secteur où nous contribuons considérablement à la formation de jeunes Sénégalais gratuitement. Mais, malgré nos efforts, nous ne bénéficions d’aucun soutien de la part des pouvoirs publics que des collectivités qui, dans les subventions, ne pensent pas aux couturiers qui, pourtant, font un travail remarquable », a déclaré M. Ndao. Il soutient qu’une bonne organisation ainsi que le soutien des pouvoirs publics et des collectivités locales devraient pouvoir contribuer à une meilleure formation de leurs apprentis dont la plupart sont des enfants et des adolescents qui doivent avoir une bonne formation pour pouvoir assurer, à l’avenir, la relève dans le domaine de la couture. Il a affirmé qu’ils ont eu plusieurs rencontres avec les responsables de l’Agence pour la promotion et le développement de l’artisanat (Apda), mais, jusqu’à présent, rien de concret ne leur a été proposé. « Nous entendons parler du Fonds pour le financement de la formation professionnelle (3FP), mais nous ne disposons d’aucune information sur ce fonds. Nous avons besoin de plus d’information afin de pouvoir saisir les opportunités qui s’offrent à nous », a lancé M. Ndao.

Amath Sigui NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.