banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Subventions agricoles : Des acteurs du bassin arachidier étudient des pistes d’amélioration

26 Mar 2018
552 times

Une table de concertation déconcentrée sur les perspectives d’amélioration des pratiques de subventions agricoles, a réuni, mercredi, les principaux acteurs du secteur primaire à Kaolack. La rencontre organisée par le Programme d’accompagnement des initiatives citoyennes de la société civile visait à rendre plus performant le système en place au Sénégal.

Les performances enregistrées par le l’agriculture sénégalaise sont en partie tributaires des subventions publiques octroyées à ce secteur stratégique par l’État. Une constante reconnue à l’unanimité par les acteurs du secteur. Dans le bassin arachidier, cette question prend une ampleur particulière avec les efforts consentis par les pouvoirs publics pour cette chaine de valeurs. C’est ce que confirme une étude de l’Initiative prospective agricole rurale (Ipar) de 2015 qui a servi de base à une table de concertation déconcentrée sur les perspectives d’amélioration des pratiques de subventions agricoles organisée par le Programme d’accompagnement des initiatives de la société civile (Paisc), mercredi à Kaolack. «Cette rencontre cherche à promouvoir le dialogue multi-acteur et à renforcer l’implication de la société publique dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques notamment agricole, ici, au cœur du bassin arachidier. L’objectif est de proposer des pistes d’amélioration pour la pérennisation de la filière arachidière pour laquelle personne ne conteste son rôle central dans le développement économique et social au Sénégal», a déclaré le coordonnateur du Paisc, Cheikh Tidiane Ly, à l’ouverture des travaux.

Il a rappelé les efforts consentis par l’État en amont et en aval de la production agricole et a justifié cette rencontre par la nécessité d’une plus grande efficacité dans l’utilisation de ces fonds publics qui devraient, selon lui, bénéficier en priorité aux producteurs agricoles. Dans ce contexte, le Dr Athié de l’Ipar a indiqué que pour la prochaine campagne arachidière, le gouvernement du Sénégal a financé à hauteur de 11,5 milliards de FCfa la collecte de semences pour la production de la graine oléagineuse réparties en semences certifiées et écrémées et qui vont faire l’objet de cession à des prix subventionnés pour les producteurs arachidiers. «Les subventions aux semences et à l’engrais ont contribué en partie à améliorer la productivité au Sénégal, même si cette performance est encore limitée pour diverses raisons que l’étude initiée par l’Ipar a permis d’identifier de manière spécifique», a soutenu Cheikh Omar Bâ, le directeur exécutif de ladite structure.

Un diagnostic qui a pointé du doigt une certaine disproportion notée entre gros et petits producteurs, absence de transparence dans le système de distribution et la qualité médiocre des semences et engrais. Les participants ont formulé un certain nombre de recommandations dont l’arrêt des subventions sur les semences «tout venant», l’analyse des performances des bénéficiaires de subventions, rendre les procédures d’agrément des opérateurs plus lisibles, entre autres.

L’objectif de ce programme Paisc, financé par l’Union européenne est de contribuer à accompagner les mutations de la société civile dans l’approfondissement démocratique au Sénégal.

Elimane Fall

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.