banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

José Graziano Da Silva, directeur général de la Fao : «La migration doit être un choix et non un acte désespéré »

22 Sep 2016
1830 times

Le directeur général de la Fao, José Graziano da Silva, pense que la migration doit être un choix et non un acte désespéré de dernier ressort. C’était lors du sommet des Nations Unies sur les migrations qui s’est tenu à New York. M. Graziano da Silva estime qu’il faut arriver à ce que les populations rurales des pays en développement restent chez elles. « C’est est une composante essentielle de chacun des plans visant à lutter contre la crise migratoire actuelle», a déclaré le directeur général de la Fao, indiquant que la première étape indispensable consiste à lutter contre les facteurs qui conduisent aux problèmes de migration. D’où l’intérêt d’investir dans l’agriculture et le développement rural durable.

Aussi, a-t-il rappelé que ces dernières années, les mouvements transfrontaliers à grande échelle ont provoqué des tensions dans certains pays, plaçant les questions migratoires en tête de la liste des priorités du programme diplomatique et au centre des discussions cette semaine à New York. Selon lui, dans les pays en développement, où résident plus de 75% des populations pauvres et en situation d'insécurité alimentaire du monde, les communautés rurales sont le point de départ de toute action efficace.

Ces populations sont très vulnérables aux conflits, à la persécution, à la pauvreté, au manque d'emplois, aux inégalités, à la dégradation environnementale et au changement climatique. Il estime que chacune de ces situations «peut rapidement affaiblir leur capacité à assurer un niveau de vie décent à leurs familles». C’est pour ces raisons que la Fao promeut des mesures visant à renforcer la résilience et à encourager le développement dans les pays d'où proviennent la plupart des migrants aujourd'hui. Mais aussi garantir un accès adéquat à l'eau et à la terre, assurer l'autonomisation des femmes, promouvoir l'intégration financière afin de stimuler l'agriculture familiale, prêter une attention particulière aux besoins et perspectives des jeunes en milieu rural et renforcer les systèmes de protection sociale pouvant servir de pare-chocs entre dans cette perspective. « Des estimations font état de 244 millions de migrants dans le monde en 2015, soit une hausse de 40% par rapport à 2000. Les flux migratoires internes sont plus importants, à savoir pas moins de 740 millions de personnes en 2013. Le nombre de personnes déplacées a atteint les 65 millions dont plus d'un tiers sont des réfugiés ou des demandeurs d'asile », renseigne le directeur général de la Fao. Les plus grands pays hôtes des migrants sont la Turquie, la Jordanie, le Pakistan, le Liban, la République islamique d’Iran et l’Ethiopie.

Tata SANE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.