banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Affaire Hissène Habré : Le procès en appel s’ouvre ce matin

09 Jan 2017
591 times
Affaire Hissène Habré : Le procès en appel s’ouvre ce matin Crédit photo : Pape Seydi Samba / © Le Soleil (Archives)

La phase finale du procès de l’ancien président tchadien sera entamée ce matin à Dakar. Les juges vont démarrer l’examen des appels de la défense de Hissène Habré et de la partie civile.

Le procès en appel d’Hissène Habré démarre aujourd’hui à Dakar. Les avocats de l’ancien président tchadien ont fait appel du verdict de la Chambre africaine extraordinaire (Cae) d’assises sur la base de ce qu’ils considèrent comme des erreurs de fait et de droit. Ils avancent aussi que la défense n’a pas pu consulter la copie du jugement intégral avant la date à laquelle elle devrait interjeter appel. La Cae examinera également un appel concernant les réparations accordées aux victimes car les parties civiles estiment que des erreurs ont été commises au moment d’établir les critères d’éligibilité. Mais pour l’audience de ce matin, le président de la Chambre d’assises d’appel présentera son rapport introductif. Ensuite, les conseils de M. Habré feront des observations.

Les juges ont été nommés par la présidente de la Commission de l’Union africaine (Ua). Ainsi, le Malien Wafi Ougadèye, présidera la Chambre. Comme juges titulaires, il y aura les Sénégalais Matar Ndiaye et Bara Guèye. Amadou Tidiane Sy sera le juge suppléant. Ils ont sept mois -du 1er octobre 2016 au 30 avril 2017-pour vider définitivement cette affaire. Jugé pour crimes de guerre, actes de tortures et crimes contre l’humanité, Hissène Habré a été condamné le 30 mai 2016, à la prison à perpétuité, plus une amende comprise entre 15 et 20 millions de FCfa à payer à chaque victime.

Une centaine de témoins et experts se sont relayés devant le président de la Chambre africaine extraordinaire d’assises, le burkinabé Gberdao Gustave Kam et ses assesseurs, pour charger l’ancien homme fort de N’djaména. Refusant de comparaître le jour de l’ouverture du procès, Hissène Habré a été porté par les Eléments pénitentiaires d’intervention (Epi), amené de force devant les juges et maintenu sur sa chaise toute la matinée. L’image avait choqué certains de ses souteneurs ainsi que ses trois avocats commis d’office par les Chambres africaines extraordinaires (Cae) pour sa défense. Caché derrière ses lunettes fumées aux montures dorées et bien enturbanné, Hissène Habré a adopté, le long du procès, la stratégie du silence. Les Cae ont été créées en 2012 en vertu d’un accord entre l’Union africaine (Ua) et le gouvernement du Sénégal.

Ndiol Maka SECK

Last modified on lundi, 09 janvier 2017 12:52
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.