banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Décès de Serigne Abdou Fattah mbacké « Gaindé Fatma » : Le Premier ministre présente les condoléances de la Nation

12 Aoû 2017
5156 times

Serigne Abdou Fattah Mbacké « Gaindé Fatma » entretenait de fortes relations avec beaucoup d’autorités, aussi bien celles temporelles que spirituelles. Le président Macky Sall a l’honneur de faire partie de ceux-là avec qui il entretenait des relations plus qu’amicales. Absent du pays, il a chargé le Premier ministre de le représenter aux obsèques et de présenter en son nom ses condoléances et celles de toute la nation sénégalaise à la communauté islamique en général et celle mouride en particulier.

Au nom du chef de l’Etat, le président Macky Sall, le Premier ministre Mohamed Boun Abdallah Dionne a présenté les condoléances de la nation au Khalife de Darou Khoudoss, Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké. Le chef du gouvernement a laissé entendre qu’on peut dire, « sans risque d’erreur, que Serigne Abdou Fattah était un père, un marabout et un ami du chef de l’Etat. Ils avaient des relations particulières, des relations empreintes de cordialité mais aussi d’affection et c’est tout cela qui nous a obligés d’être présents aux côtés de la famille au nom du président de la République actuellement en pèlerinage à la Mecque ».

Le Premier ministre a révélé que c’est « très tôt ce matin (Ndlr hier matin) qu’il m’a appelé pour me demander de venir avec cette délégation auprès de la famille présenter les condoléances ainsi que celles de la nation au nouveau khalife Serigne Abdourahmane et à toute la famille, Serigne Youssou, Serigne Abdou Baly ainsi qu’à tous ses frères ».  Après avoir accompagné le saint homme jusqu’à sa dernière demeure, il a eu une rencontre avec la famille de Serigne Abdou Fattah Mbacké. Le Premier ministre Mohamed Boun Abdallah Dionne avait a ses côtés des membres du gouvernement, les ministres Mbagnick Ndiaye, Oumar Guèye, Mansour Sy et le député Moustapha Diakhaté, et plusieurs membres du cabinet du président de la République et de son propre cabinet.

Depuis l’annonce de la disparition de Serigne Abdou Fattah, des prières pour le repos de l’âme du disparu ont été dites. Avant et après la prière hebdomadaire du vendredi effectuée à la grande mosquée de Taïf, des récitals de coran, déclamations de «khassaides» et des «zikrs» organisés par des dahiras venus en masse de Touba ont marqué la journée. Après la prière de « Takoussan », la prière mortuaire effectuée par Serigne Mountakha Mbacké Bassirou, en présence d’importantes autorités religieuses politiques coutumières, a été suivi par l’inhumation au mausolée de Serigne Mohamed Mbacké qui fait face à la résidence de Taïf. Il y a eu ensuite la cérémonie de présentation des condoléances à la famille. Une cérémonie religieuse est prévue ce dimanche à Darou Khoudoss, Touba.

Il repose à Taïf, sa dernière demeure
Agé de 78 ans, il s’est éteint hier à Dakar des suites d’une longue maladie. Après 12 ans de magistère, Serigne Abdou Fattah Mbacké lègue à son successeur une cité religieuse en pleine expansion. Inhumé hier à Taïf auprès de son frère aîné, il a été accompagné à sa dernière demeure par une grande foule de disciples, en présence d’autorités religieuse, politique et coutumière, après la prière de 17 heures.

A la tête de la famille de Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké Gaindé Fatma depuis la disparition de son aîné Serigne Mbacké Sokhna Lô, Serigne Abdou Fattah Mbacké a assuré l’héritage familial pendant 12 ans avec discrétion et  humilité. Son érudition en avait fait une « homme effacé, attaché à l’orthodoxie », conformément aux enseignements de son grand-père. « Généreux », Serigne Abdou Fattah Mbacké était prompt à venir en aide à son prochain, même s’il ne le laissait pas transparaître. Il a fréquenté l’école française et obtenu son baccalauréat au lycée Faidherbe de Saint-Louis, avant de poursuivre des études supérieures en finance et en économie en France.  Le jeune frère de Serigne Mohamed Mbacké, plus connu sous le nom de Sokhna Lô, ouvrit un cabinet de consultance à Dakar où il a travaillé avec de grandes entreprises et plusieurs chefs d’entreprises du pays.

Reconnaissant et très en phase avec tous les membres de sa famille, il vouait un respect et une affection paternelle à son aîné, mais aussi à Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké, l’actuel khalife de la famille de Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké, sis à Darou Khoudoss.

En 2005, Il a remplacé au califat son grand-frère et premier khalife de son père, Serigne Cheikh Mohamed Mbacké qui venait de s’éteindre. Il élit ainsi domicile à Taïf, finit les projets ébauchés par son grand frère. Ces projets sont, entre autres, l’achèvement des travaux démarrés en 1996 et l’inauguration en 2009 de la grande mosquée de Taïf, qui est un chef d’œuvre architecturale d’une valeur de près de 3 milliards de FCfa. Depuis lors, Serigne Abdou Fattah Mbacké gérait la famille et le legs de son grand-père.

Pour rappel, Taïf, localité situé à 29 km de Touba, est une ville satellite de Touba fondée par Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké, le premier Khalife général de la communauté mouride. Cet homme, très à cheval sur le respect et l’exécution du « ndiguël », était d’un charisme teinté de discrétion. Ses rares sorties obéissaient à des visites de courtoisie ou à des cas de force majeur.

Serigne Abdou Rahman Mbacké, nouveau Khalife
Serigne Abdou Rahman Mbacké « Gaïndé Fatma » est depuis hier le nouveau khalife de Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké « Gaindé Fatma ».
Décrit comme un érudit détaché des mondanités et futilités de ce bas monde, Serigne Abdou Rahmane est une forte personnalité très respectée, qui s’est illustrée au sein de la famille comme l’ami de tous. Très disponible, il est aussi considéré comme un grand rassembleur. Un homme rangé à l’écoute des aînés, il est aussi un grand éducateur et un agriculteur respecté. Inconnu du grand public, le voilà au devant de la scène pour conduire les destinées de la famille de Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké « Gaindé Fatma », figure emblématique de la voie mouride, dont une partie de la descendance est établie à Taïf.

Mamadou DIEYE

Last modified on samedi, 12 août 2017 16:07
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.