banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mbacké Barry : Un village millénaire religieux, point de départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba

12 Aoû 2017
360 times

Mbacké Barry Djolof se trouvant dans la commune de Thiamène-Pass, dans le département de Linguère, a été fondé en 1700 par Mame Marame Mbacké, arrière-grand-père du fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba. Il a vécu 30 ans dans ce village avant de rejoindre Mbacké Djolof puis il créa Mbacké Baol. Lorsque Mame Marame quitta Mbacké Barry, il y laissa ses deux fils que sont Ahmadou Sokhna Bousso et Saxir Sokhna Bousso qui sont d’ailleurs inhumés à l’Est de Mbacké Barry, dans le quartier de « Ndiaweene ». A la suite de la disparition de ses deux fils, Mbacké Barry restera environ 100 ans sans habitants. Il a été effacé complètement de la carte du royaume du Djolof et du Sénégal. Animé par le souhait d’accomplir sa mission spirituellement et de mieux éduquer ses disciples car la ville de Touba devenait de plus en plus peuplée, Cheikh Ahmadou Bamba  y passa quelques mois et prépara avec sérénité son départ en exil. Quand le Cheikh est parti au Gabon pour ce grandiose travail que tout le monde connaît, le village tombe de nouveau dans l’oubli, environ  69 ans sans habitants. Ce n’est qu’en  1964 que Serigne Falilou Mbacké, alors khalife général des mourides, se rendit à Mbacké Barry en pèlerinage afin de réhabiliter les lieux laissés en friche pendant tout ce temps. Ainsi, il a localisé les principaux sites qu’étaient la case dans laquelle le saint homme avait passé la nuit du 9 au 10 août 1895 ainsi que la mosquée que Serigne Touba y avait érigé et où il a effectué sa dernière prière dans le Djolof.
Peuplé de plus de mille habitants avec une nette domination des Wolofs et des Peuls, ce village qui polarise actuellement plus de trente villages, a besoin d’être modernisé.

Le deuxième khalife de Mbacké Barry, Serigne Cheikh Djorel Mbacké, a réhabilité la mosquée, installé une école franco-arabe, un forage et électrifié le village. Cependant, il a émis le souhait de voir l’implantation d’un poste de santé, d’un Collège d’enseignement moyen (Cem) et des pistes de production pour faciliter la circulation. Il se désole du fait que le village de Mbacké Barry, chargé d’histoires, soit méconnu du grand public.

Masse NDIAYE

Last modified on samedi, 12 août 2017 15:03
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.