banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Pour menace de trouble à l’ordre public : Kémi Seba expulsé vers la France...

07 Sep 2017
551 times

Suite à l’appel interjeté par le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, après la décision du tribunal des flagrants délits de Dakar relaxant l’activiste franco-béninois, Stélio Gilles Robert Capo Chichi, alias Kémi Séba jugé la semaine dernière sur plainte de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), la machine judiciaire s’est emballée contre le pourfendeur en chef du Franc Cfa.

Le 19 août dernier, l’activiste franco-béninois, lors d’un rassemblement « contre la françafrique » à la place de l’Obélisque à Dakar à l’initiative de son Ong « Urgences panafricanistes » dans plusieurs villes africaines, a été jugé mardi dernier pour avoir brûlé un billet de banque d’une valeur numéraire de 5000 FCfa. A travers cet acte qu’il a qualifié de « symbolique », il avait soutenu lancer un appel pour l’indépendance monétaire des Etats africains. La Bceao avait alors porté plainte et réclamé le franc symbolique comme dommages et intérêts. Suite à la décision du tribunal des flagrants délits de Dakar qui l’avait relaxé, il a tenu un point de presse pour réitérer ne rien regretter de son acte.

En outre, il annonce la tenue d’une grande mobilisation contre le Franc Cfa pour le 16 septembre prochain, sous l’égide de l’Ong Urgences panafricanistes qu’il dirige. La relance des poursuites par le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye qui a interjeté appel contre la décision relaxant l’activiste et non moins polémiste franco béninois, Kémi Séba, serait-elle liée avec cette événement annoncée ? En tout état de cause, la machine judiciaire s’est emballée contre lui avec d’abord son interpellation hier par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) suivie par la décision de son expulsion par les autorités sénégalaises vers la France.

Mamadou Lamine DIEYE


...Les explications du gouvernement
Nous avons reçu ce communiqué du ministère de l’Intérieur
annonçant l’expulsion de l’activiste panafricaine Kémi Séba.

« Par arrêté n° 16235/Mint-Sp/Dgpn/Dpetv/Dpe du 05 septembre 2017, le Gouvernement de la République du Sénégal a prononcé une mesure d’expulsion du territoire national sénégalais à l’encontre  du ressortissant franco-béninois Stélio Gilles Robert Capo Chichi, alias Kémi Séba, né le 19 décembre 1981 à Strasbourg (France). Monsieur Chichi qui se présente comme « Président de l’Ong Urgences Panafricanistes », récemment traduit devant la justice sénégalaise pour des faits de « destruction volontaire et publique par le feu d’un billet de banque ayant cours légal », s’est fait aussi remarquer pour les propos désobligeants qu’il formule à l’encontre des chefs d’Etat et dirigeants africains et envisagerait de mener des actions préjudiciables à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique.

Sa présence sur le territoire national constituant une menace grave pour l’ordre public, son expulsion a été prononcée pour devenir immédiatement exécutoire, conformément aux dispositions pertinentes de la loi n° 71-10 du 25 janvier 1971 relative aux conditions d’admission, de séjour et d’établissement des étrangers, modifiée en son article 11 par la loi n° 78-12 du 29 janvier 1978 et du décret n° 71-860 du 28 juillet 1971, relatif  aux conditions d’admission, de séjour et d’établissement des étrangers, notamment en son article 36. Monsieur C

Last modified on samedi, 09 septembre 2017 11:00
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.