banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Prière des « Deux Rakkas » du 5 septembre 1895 : Communion et ferveur à Kounghueul

08 Sep 2017
292 times

La capitale du Bambouck a célébré la prière des « deux Rakkas » que Khadimou Rassoul avait effectué le 5 septembre 1895 dans le bureau du gouverneur de Saint-Louis. Des milliers de fidèles ont participé à la prière dirigée par Serigne Cheikhouna Mbacké Ibn Serigne Mourtada Mbacké, en présence du préfet, du délégué général des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, Seydou Sy Sall, parrain de la journée.

Au cours de la cérémonie officielle, le préfet Abdou Khadre Ndiaye, après avoir indiqué que la prière des « deux Rakkas » inscrite en bonne place dans l’agenda religieux du département, fait partie des grands événements au niveau national. De l’avis du préfet, cet événement a marqué l’histoire de notre pays et de l’Occident par le simple fait que face à la puissance coloniale, Serigne Touba avait opposé un acte historique à travers les « deux Rakkas ». Pour Abdou Khadre Ndiaye, il nous faut prendre Khadimou Rassoul comme une référence et modèle pour ainsi faire revenir la jeune génération aux valeurs et vertus qu’incarne la société sénégalaise. Il a sollicité des prières pour un Sénégal paisible et prospère et a apporté le salut du président de la République.

Le parrain Seydou Sy Sall s’est félicité du fait que tous les Koungheulois, toutes obédiences confondues, aient fait de la journée la leur. Le délégué général des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose a estimé qu’à travers la célébration des « deux Rakkas », Koungheul est devenue plus célèbre que jamais. Il a ensuite indiqué en tant qu’ingénieur urbaniste et aménagiste, le Mouridisme lui a inspiré les vertus du travail, de l’engagement et de la foi en ce que l’on fait. Selon lui, ce n’est pas un hasard que Serigne Saliou Mbacké ait baptisé ses champs de la région de Kaffrine « Khelcom » qui signifie à ses yeux travailler avec intelligence pour accéder à la richesse. Comme pour témoigner de son entière satisfaction, Seydou Sy Sall a offert 20 tonnes de ciment en guise de participation à la construction de la grande mosquée mouride. Pour sa part, Mass Ndiaye dit que c’est sur le « Ndiggel » de Serigne Saliou Mbacké que la célébration des « deux rakas » à Koungheul a démarré en 2001. C’est Serigne Cheikhouna Mbacké qui a dirigé la prière, respectant ainsi une tradition bien établie.

Amath Sigui NDIAYE

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.