banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Maouloud 2017 : Des prières pour la paix et la stabilité du pays à Touba

02 Déc 2017
80 times

C’est au rythme de la déclamation des Khassaides que la cité religieuse de Touba a célébré de la nuit de la venue au monde du prophète Mohamed (Psl). Les différents lieux de célébration ont été pris d’assaut dans la soirée par les fidèles musulmans de la communauté mouride.

Chacun a magnifié et effectué ses prières pour la célébration de cette nuit du Maouloud. Déclamations de panégyriques, Zikrs et Istighfars ont animé la soirée religieuse à Touba. Il est connu que Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul a tout obtenu grâce à l’adoration du Tout-Puissant et aux louanges dédiées à son prophète Mohamed (Psl). La grande mosquée de Touba a abrité une cérémonie de Gamou. A l’intérieur de l’édifice, les « Kourels » (comités) ont, toute la nuit durant, effectué le récital des panégyriques consacrés au Maouloud, notamment « Jazbul Qulub », « Mawahibu Naafiyu » et « Moukhadimatul Amdah » en croisée avec la « Sira » ou l’histoire du prophète Mohamed (Psl). C’est un peu avant la prière de l’aube que les déclamations sont arrivées à termes et des prières formulées pour la paix et la stabilité du pays. A l’extérieur de l’enceinte de la grande mosquée, des groupes de fidèles, assis sous les lampadaires, psalmodient des versets du Saint Coran ou certains des panégyriques et d’autres égrènent leurs chapelets en formulant des prières. Moustapha Fall révèle qu’il est venu de Dakar et repartira aussitôt après la prière de l’aube. « J’aurais ainsi bonne conscience car effectuer les prières dans la grande mosquée me rassure plus que tout, », argue-t-il. Son voisin évoque « la proximité avec le Cheikh pour une plus rapide réalisation de ses vœux. »

Au niveau du mausolée du cinquième khalife général des Mourides, plusieurs groupes sont formés en fonction des âges et se relayent pour entonner des « Khassaides ». De délicieux mets ont été cuisinés et servis par les disciples de Cheikh Bethio Thioune, au niveau de la grande mosquée de Touba. En effet, sur recommandation de leur guide, les « Thiantacônes » ont immolé près de 100 bœufs pour célébrer le Gamou de cette année, selon Serigne Babacar Mbaye. Des plats ont également été distribués dans les localités de Darou Minam.

A Ndindy, localité située à l’est de la cité religieuse, Serigne Abdou Fattah Mbacké a vivifié la nuit du Maouloud à l’instar de plusieurs autres localités comme à Djanatou Mahwa. Dans tous les lieux de célébration, la ferveur et l’engouement ont occasionné une grande affluence des populations. Ndèye Rokhaya et sa voisine Awa Touré, du quartier de Darou Tanzil, ont fait le déplacement avec leurs enfants pour passer la nuit à la grande mosquée. « Nous avons passé cette nuit bénite à rendre grâce au Seigneur et à son Prophète. C’est une nuit pas comme les autres et nous nous sommes attelés à la vivifier », clament-elles.

Le message retenu dans les discours des chefs religieux, de part et d’autre, a été de se conformer au Coran, aux hadiths et recommandations de Khadim Rassoul qui sont conformes à celles du prophète Mohamed (Psl), sans oublier de rappeler les mérites liés à la célébration de cette nuit bénite. Des prières ont été formulées ça et là pour la paix et la stabilité de notre pays.

Diourbel, seul endroit où Cheikh Ahmadou Bamba a célébré le Maouloud
Diourbel est, incontestablement, le seul endroit où Cheikh Ahmadou Bamba, Khadim Rassoul, de retour de sa déportation, a célébré la nuit du Gamou en y associant l’ensemble des talibés. Ce qui confère à la ville une place particulière en cette circonstance. Cette année, la grande surprise de la célébration du Maouloud dans la cité religieuse de Diourbel est, sans conteste, l’arrivée de Serigne Modou Kara Mbacké « Noreyni » et ses disciples.

Le chef religieux a effectué une Ziarra inédite auprès de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, qui célèbre chaque année le Gamou à Diourbel. En cela, cette célébration perpétue la tradition. A signaler que plusieurs pèlerins célèbrent le Gamou à Diourbel au niveau de la grande mosquée de Madinatou. L’esplanade de la mosquée constitue le point focal des disciples. Le pôle d’attraction est cependant la chambre de la résidence où Cheikhoul Khadim reçut la visite du prophète Mohamed (Psl).

En plus de ce lieu, il y avait du monde à la résidence de Serigne Mountakha Mbacké, sur la route nationale. C’est en ce lieu que Serigne Modou Kara a eu son audience et beaucoup échangé avec le «Dieuwrigne» de Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké. Sur place, un « kourel » s’est adonné avec dévouement à la prestation des Khassaïdes de Serigne Touba, toute la nuit durant, jusqu’à l’aube pour magnifier la naissance de la meilleure des créatures Mouhamadou Rassouloulahi (Psl).

Diourbel a, une fois encore, connu l’effervescence grâce aux chants religieux qui fusaient de partout, replongeant les nostalgiques dans les temps où Serigne Touba supervisait lui-même l’anniversaire de la naissance du Sceau des prophètes.

Mamadou DIEYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.