banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mawlid à Diourbel : Serigne Modou Kara dénonce la perte de valeurs accentuée par l’Internet

04 Déc 2017
448 times
Mawlid à Diourbel : Serigne Modou Kara dénonce la perte de valeurs accentuée par l’Internet Photo d'archives

Cheikh Ahmadou Kara Mbacké Noreyni a célébré la nuit du Gamou à Diourbel. Il a effectué une Ziarra mémorable auprès de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Serigne Modou Kara a souligné que « l’outil informatique, utilisé à mauvais escient, fait partie des armes de Satan ». « Face à l’Internet, vous autres disciples du bien, devez agir en ne postant que de bonnes choses pour contrer les posts malsains », s’est-il adressé aux fidèles. Il a ajouté qu’il faut « retourner à nos sources, les bonnes actions car les valeurs sont à présent occultées volontairement au profit d’un tapage médiatique des mauvaises valeurs qui sont plus suivie. C’est l’œuvre de Satan et ses troupes. Ils vous encensent et vous font croire que vous êtes le meilleur des hommes ou la plus belle des femmes, pour vous utiliser à leur guise ». Cheikh Ahmadou Kara Mbacké Noreyni est revenu sur le sens de sa tenue qui reflète la hiérarchie supérieur des soldats du colon qui visaient à l’affecter dans ses croyances. « Devant leur descendance, je porte cet accoutrement, me plie et m’agenouille pour montrer la grandeur de Khadim Rassoul », a commenté Serigne Modou Kara.

Revenant sur le sens de la célébration, il a indiqué : effectuer le Gamou à Diourbel est plus bénéfique pour nous, parce que, fait savoir le guide spirituel de «Bamba Feep», c’est ici qu’il a résidé 15 ans et a baptisé ce lieu du nom de Madinatou, en référence au prophète Mohamed (Psl) et à la cité de Médine ». C’est à partir de cette cité bénite qu’il a rejoint Touba la sainte. « Donc il n’y a pas, pour nous, un lieu plus symbolique ou bénéfique pour célébrer cette nuit », dit-il. Cette célébration, fait-il savoir, « ne peut être simple pour moi, parce que je suis prisonnier de la formule « Jeureujeufé Serigne Touba ».

« Dieu nous a créés avec nos différences. Que ceux qui ne sont pas habitués à cette forme de célébration nous en excusent. Chacun a été créé pour effectuer une mission, la mienne est de clamer partout où je me trouve «Jeureujeufé Serigne Touba». Les écrits de Khadim Rassoul sont des remèdes. Il a voué au prophète Mohamed (Psl), le Sceau des prophètes, le meilleur des hommes, un amour et un service éternels à travers ses écrits », a-t-il ajouté. Pour Serigne Modou Kara Mbacké, «Le Cheikh est unique en son genre, rien ne peut cohabiter avec Cheikh Ahmadou Bamba dans le cœur. Nous autres Mourides devons vivre le paradis sur terre et non les difficultés et le stress. Vivre au rythme de «Jeureujeufaty Serigne Touba», c’est vivre le paradis», a-t-il indiqué.

Mamadou DIEYE

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.