banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Laboratoire d’analyse des drogues : La Police mieux outillée pour lutter contre le trafic des stupéfiants

06 Déc 2017
392 times
Laboratoire d’analyse des drogues : La Police mieux outillée pour lutter contre le trafic des stupéfiants Photo d'archives

Avec le soutien des Etats-Unis d’Amérique, le Sénégal a mis sur pied un laboratoire national d’analyse des drogues. D’un coût de 275 millions de FCfa, cette infrastructure de dernière génération permettra de définir avec précision la nature des produits prohibés saisis.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, en compagnie de l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, a procédé hier à l’inauguration du laboratoire national d’analyse des drogues. Cette infrastructure de dernière génération, dotée d’équipements très modernes, permet à la police scientifique et technique d’analyser avec précision les produits suspects saisis. Ce joyau d’un coût de 275 millions de FCfa est réalisé grâce au soutien du Commandement américain pour l’Afrique (Africom) qui a facilité le financement et l’équipement, l’Agence américaine des douanes aux frontières et l’équipe de Ncis/ Force protection detachment.

« Nous remercions les Etats-Unis qui nous ont dotés de ce laboratoire de dernière génération. Il permet d’analyser tous les types de drogues saisis dans le cadre des enquêtes pour étayer ou réfuter des preuves. Après la visite du laboratoire, nous pouvons dire que la Police nationale est aujourd’hui bien dotée d’instruments qui lui permettent de mieux faire son travail », a dit le ministre de l’Intérieur. Selon Aly Ngouille Ndiaye, la circulation de la drogue est aujourd’hui une réalité dans le monde et dans notre pays. En témoignent les saisis notés tous les jours. Cette infrastructure est donc un soutien énorme de la part des Etats-Unis.

Pour sa part, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, S.E. Tulinabo Mushingi, a mentionné que depuis les années 2000, le Sénégal a progressivement saisi des quantités record de drogues, surtout sur l’axe Dakar-Bamako. Et conscient de sa position de carrefour, il a fait de la lutte contre la drogue une priorité et a criminalisé son trafic. « La lutte contre le trafic de drogue nécessite une mobilisation de toutes les forces de défense et de sécurité ainsi que de la Justice. Elle exige aussi des moyens adaptés et un renforcement de capacité permanent », a-t-il dit. Pour le diplomate, le trafic de drogue génère instabilité et criminalité organisée et constitue une menace transnationale. Par conséquent, a-t-il ajouté, une réponse concertée et cohérente est nécessaire en raison de l’augmentation inquiétante du trafic de drogue et des conséquences potentielles dans la région telles que le blanchiment d’argent, la corruption, la violence et même le financement du terrorisme.

Ndiol Maka SECK

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.