banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Tragédie de Bayotte : Le Collectif des cadres casamançais indexe le pillage des forêts

09 Jan 2018
813 times


En conférence de presse, le Collectif des cadres casamançais (Ccc) s’est prononcé, hier, sur la tuerie survenue samedi dernier et ayant occasionné 13 morts. Selon ses membres, la tuerie est liée au pillage des forêts en Casamance. Ainsi, proposent-ils un plan quinquennal pour sauvegarder ce patrimoine naturel et créer plus de 300.000 emplois.

« L’heure est grave ». C’est par ces mots que Pierre Goudiaby « Atepa » a conclu la conférence de presse animée, hier, à Dakar, par le Collectif des cadres casamançais (Ccc) suite au massacre de 13 jeunes en Casamance, plus précisément dans la forêt classée de Bayotte-est. Le Ccc, par la voix de Pierre Goudiaby «Atepa », condamne cet acte « barbare ». Toutefois, au-delà de l’émotion qui anime tous les Sénégalais, le président du Cercle des cadres casamançais invite tout le monde à s’interroger sur les causes de ce crime. La racine du mal, dit-il, est « cette mafia qui s’est installée en Casamance et qui pille les forêts de la Casamance ».

D’après M. Goudiaby, cette « tuerie n’est pas liée à un quelque désir d’indépendance ». Il s’agit, selon lui, « d’un règlement de compte isolé ». Car les différentes factions du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mdfc) se sont regroupés pour demander à tous les membres « d’essayer de voir comment arrêter le pillage des forêts en Casamance ». Malheureusement, déplore Pierre Goudiaby, il y a eu un « dérapage » dans cette interdiction. A cet effet, le Collectif des cadres casamançais demande à ce que la traque des malfaiteurs à l’origine de ce crime soit menée de pair avec la traque des « criminels » de la forêt casamançaise. « Si on n’y prend garde, ils vont faire disparaître toute la forêt de la Casamance. Au Nord, plus de la moitié des forêts sont parties. Nous pensons que c’est un signal fort que nous aurions pu éviter », dénonce le président du Ccc.

Par ailleurs, pour mettre fin à ce pillage organisé, le Collectif des cadres casamançais propose un plan de sauvegarde de la forêt casamançaise. Ce plan, selon Pierre Goudiaby « Atepa », doit s’accompagner d’un plan quinquennal qui va permettre de créer plus de 300.000 emplois pour « reverdir la Casamance ». Le Collectif des cadres casamançais est accompagné dans la conception de ce plan par l’ancien ministre de l’Environnement, Aly Haidar. Pour la mise en œuvre de ce plan, il faut 50 milliards de FCfa, estime M. Goudiaby. Cependant, il estime que l’argent pour le financement peut être trouvé grâce aux Fonds verts climat. « Ce plan quinquennal sera notre modeste contribution à tous les efforts que le gouvernement est en train de faire. Notre gouvernement fait beaucoup d’efforts mais ils sont en train d’être sapés. Tout le monde sait qu’il faut protéger les forêts de la Casamance », ajoute-t-il.

Aliou Ngamby NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.