banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Retrait des enfants de la rue : Les opérations vont se poursuivre

11 Juil 2018
326 times

Mme Ndèye Rahmatoulaye Guèye Diop, ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance, a réaffirmé, hier, sa détermination à poursuivre les opérations de retrait des enfants de la rue.

Le plan de retrait des enfants de la rue va se poursuivre. L’annonce a été faite, hier, par le ministre en charge de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance. « Il me plait de vous faire part de ma détermination à poursuivre les opérations de retrait des enfants de la rue dans les différents départements de Dakar », a précisément dit Mme Ndèye Rahmatoulaye Guèye Diop qui s’exprimait lors de la réunion du Secrétariat exécutif national de protection de l’enfant (Senpe) marquant l’ouverture des activités de célébration de la 30ème édition de la Semaine nationale de l’enfant. 

La cérémonie a enregistrée une présence remarquable des structures étatiques, des organisations de la Société civile et des partenaires techniques et financiers qui œuvrent pour une meilleure prise en charge des droits de l’enfant.  « Des efforts ont été faits. Et les résultats sont palpables sur le terrain, avec un nombre important d’enfants retirés de la rue. Mais, faut-il le reconnaître, des actions sont à mener pour arriver à zéro enfant dans la rue », a fait savoir le ministre justifiant la poursuite des opérations de retrait. « La situation des enfants nous interpelle. Leur protection nous incombe. Laquelle situation fait appelle aux protecteurs des droits que nous sommes, d’où l’impérieuse nécessité de renforcer nos interventions et de conjuguer nos efforts », a soutenu le ministre qui souhaite l’implication de tous les segments de la société pour l’éradication de la mendicité infantile au Sénégal. Mme Ndèye Rahmatoulaye Guèye Diop de rappeler que l’Etat du Sénégal place l’enfant au cœur de sa politique de développement économique et social.

Plus qu’une journée, le Sénégal célèbre une semaine nationale de l’enfant (Sne). Cela, a souligné la tutelle, pour accentuer la réflexion autour du respect des droits des enfants dans un contexte marqué par de profondes mutations qui ont une incidence sur le bien-être des enfants. Et pour le ministre toujours, le thème de cette année « Aucun enfant laissé pour compte pour le développement de l’Afrique » choisi par le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant (Caeddbe) nous invite à nous interroger sur la place des enfants dans nos politiques.

30% des enfants de Dakar non déclarés à l’état-civil
Mamadou Mao Wane qui s’est exprimé au nom de la Société civile a salué les efforts accomplis par le gouvernement pour faire respecter les droits des enfants. Seulement, Wane a trouvé « inacceptable » qu’on trouve encore des enfants dans la rue. « Les éléments de justification sont irrecevables. Et le Sénégal ne peut pas accepter la non citoyenneté de milliers de ses enfants », a-t-il dénoncé, en parlant de « violations graves des droits humains».

La représentante de l’Unicef, Laeticia Basi a, elle aussi, partagé sa préoccupation, avec les chiffres à l’appui: 25 % des enfants vivant à Dakar sont maltraités, 30 % sans état-civil et 14 % des filles excisées. « Cela nous emmène à mesurer les défis à relever », a-t-elle souligné. Laeticia Basi a insisté sur le fait qu’un enfant est un être fragile qu’il faut protéger. Ses droits au quotidien doivent être respectés : droit à la protection, droit à la santé, droit à l’éducation, droit à la culture, etc. « La semaine va nous permettre de faire le point sur la situation des enfants. Elle nous donne l’occasion de mobiliser l’ensemble des acteurs pour des échanges qui, sans doute, contribueront à éclairer les décisions qui auront des répercussions sur la vie de cette tranche vulnérable de la population », s’est félicitée Laeticia Basi qui a réaffirmé que le Sénégal peut encore compter sur l’Unicef pour faire respecter véritablement les droits des enfants.

Abdoulaye DIALLO

LA SEMAINE DE L’ENFANCE LANCÉE
Le ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance, Mme Ndèye Rahmatoulaye Guèye Dop, a officiellement lancé, hier, à Dakar, les activités de la Semaine nationale de l’enfance (Sne). Tous les acteurs concernés ont pris part à cette cérémonie de lancement qui a également enregistré la présence des partenaires techniques et financiers. Durant cette semaine (10 au 17 juillet), de nombreuses activités de promotion des droits de l’enfant seront organisées dans tous les départements du pays dans le but de mieux sensibiliser les populations sur les mécanismes de protection de l’enfant et sur le programme de retrait des enfants de la rue. La cérémonie de clôture de la Sne est prévue à Toubacouta, dans le département de Foundiougne. Il s’agira aussi de développer des activités de plaidoyer en direction des autorités étatiques pour la réalisation des objectifs de développement durable en faveur de l’enfance. Le Sénégal célèbre en même temps la Journée de l’enfant africain (16 juin) dont le thème est « Aucun enfant laissé pour compte pour le développement de l’Afrique ».

A. DIALLO

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.