banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Darou Khoudoss demande aux Ics et à Gco de payer directement les taxes à la commune

06 Jan 2017
247 times

Deuxième commune la plus vaste du pays après Touba, Darou Khoudoss, qui s’étend sur 520 km2, est située à près de 2 km de Mboro (département de Tivaouane). Le site est célèbre pour avoir toujours été la zone d’extraction du phosphate des Industries chimiques du Sénégal (Ics). Toutefois, la présence de grandes entreprises minières comme les Ics et Gco, qui exploite le zircon, ne profite pas encore aux habitants de la contrée, selon le maire Magor Kane.

Entre Darou Khoudoss et les Ics, il s’agit d’une vieille histoire d’amour et de raison. Depuis la création de l’entreprise, par le président Senghor, au début des années 60, les Ics ont toujours beaucoup investi dans le social en assurant notamment à la localité de l’électricité et l’eau gratuitement. Avec la crise économique et la pression démographique, les Ics ne peuvent plus satisfaire la forte demande sociale. « La société avait promis à Darou et Mboro un forage, mais jusque là, cela n’a pas été fait », se désole Magor Kane, le maire de Darou, par ailleurs membre du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). Pourtant, depuis près de deux ans, les Ics ont recouvré une santé financière avec l’arrivée des Indiens d’Indorama.

Mais, le maire a assuré que rien n’a changé. « Bien qu’ayant une centrale à charbon, dit-il, l’entreprise ne nous fournit pas même pas l’éclairage public ». Pour les habitants de Darou, l’impact social du géant industriel est encore très faible parce que la commune ne recouvre directement aucune taxe appliquée à la société. « Les Ics paient directement au Centre des grandes entreprises de la Direction générale des impôts et domaines et non à la collectivité locale », déplore le maire de Darou. Même cas de figure pour l’entreprise Grande côte opérations (Gco) qui exploite le zircon dans la zone.

Aujourd’hui, Darou en appelle à l’arbitrage du chef de l’Etat pour recouvrer directement les taxes appliquées aux deux mastodontes de l’économie nationale. Outre des avantages comparatifs dans les domaines du maraîchage (80 % de la production nationale) et de la pêche, Darou compte sur le projet Africa énergy, une centrale électrique à charbon qui sera implantée dans le village de Sao Mékhé 2.

Des impenses ont déjà été payées aux populations à hauteur d’un milliard 500 millions de FCfa. Un ambitieux projet qui va s’étaler sur 150 ha.

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.