banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Commune de Malicounda : La construction d’un centre d’état civil et de quatre ponts lancée

07 Jan 2017
252 times

Ces projets ont été lancés en présence de Dieh Mandiaye Bâ, directrice du Centre national d’état civil au ministère de la Gouvernance locale, et de Cheikh Issa Sall, directeur général de l’Agence de développement municipal (Adm). La construction du centre secondaire d’état civil de Nianing constitue, selon le maire de Malicounda, une vieille doléance. En effet, explique Maguette Sène, la spécificité de sa ville a fait que les populations étaient obligées de faire un grand détour en passant par Mbour pour aller se faire établir un acte de naissance ou déclarer leurs enfants au niveau de la mairie de Malicounda. « Cette situation a longtemps pénalisé les enfants de cette zone dont une bonne partie n’avait pas d’acte d’état civil.

Pour remédier à cela, nous avons décidé de construire un centre secondaire ici, à Nianing », laisse-t-il entendre. D’un coût de 60 millions de FCfa et financé sur fonds propres, ce nouveau centre, qui sera réceptionné d’ici six mois, assure le maire, soulagera les populations et rapprochera davantage les administrés de l’administration. « L’objectif de ce centre d’état civil de Nianing  est de faciliter l’enregistrement des enfants dès leurs naissances afin de leur faire bénéficier de toutes les commodités qu’offrent l’obtention d’acte d’état civil », indique M. Sène. Pour lui, les enregistrements des actes d’état civil permettront à la municipalité de disposer de données stratégiques, en vue d’élaborer une politique de planification stratégique en court, moyen et long termes.

Sécurisation de l’état civil
Au-delà du centre d’état civil secondaire, il a été aussi lancé les travaux de construction de trois ponts de franchissement du ravin de Nianing qui constitue un lieu de convergence des eaux pluviales de toute la zone et coupe en deux le village en période hivernale. A en croire le premier magistrat de Malicounda, les populations sont, à cette période, dans l’impossibilité de se mouvoir. Ces trois infrastructures, d’après lui, vont régler cette équation. Ces projets comportent également une bretelle de piste de 3,5 km qui part de la ville de Mbour jusqu’à Mboulème avec un autre pont vers Santhiou Mbadane. Tous ces travaux, d’un coût global de 150 millions de FCfa, assure Maguette Sène, seront financés par l’Agence de développement municipal (Adm).
Pour madame Dieh Mandiaye Bâ, le maire de Malicounda a relevé un défi qui lui permettra de maitriser sa population. « Nous allons vers la modernisation, la sensibilisation et l’informatisation.
Et à ce niveau, nous sommes accompagnés par des partenaires techniques et financiers, particulièrement l’Union européenne qui a mis de gros investissements pour accompagner l’informatisation de l’état civil, mais également sécuriser les archives », explique la directrice du Centre national d’état civil au ministère de la Gouvernance locale. Selon elle, la numérisation des archives permettra de les sécuriser. « Nous sommes en train d’informatiser la gestion pour rendre l’accès plus facile aux documents », fait savoir Mme Bâ. Avec la finalisation de la réforme du Code de la famille, la généralisation de l’informatisation de l’état civil, le Sénégalais n’aura plus à se déplacer pour se faire établir un acte de naissance. Tous ces acquis, indique-t-elle, sont des pas importants réalisés par le gouvernement du Sénégal avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.

Samba Oumar FALL

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.