banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Energie : Mérina Dakhar à la recherche de 1,7 milliard de Fcfa pour électrifier une centaine de villages

09 Jan 2017
736 times

 

La commune de Mérina Dakhar est à la recherche de 1,7 milliard de FCfa, précisément pour l’électrification d’une centaine de villages polarisés.

Une requête de financement a été adressée à l’Union européenne (Ue) dans le cadre d’un projet qui été soumis à l’appréciation des populations lors d’un forum organisé, samedi, sur le thème : « Accès à l’énergie pour tous ». Le maire de la ville, Aymérou Gningue, par ailleurs président du Conseil de surveillance de la société Avion handling service (Ahs) Sénégal, a présidé la rencontre en présence du sous-préfet de l’arrondissement, Ndiaté Bakhoum, et des représentants de partenaires intéressés par le projet.
L’ensemble des conseillers municipaux, du Collectif des chefs de village et de nombreux acteurs y ont également pris part pour témoigner, comme l’a souligné M. Gningue, « de l’intérêt tout particulier qu’ils portent au projet d’électrification des villages en phase avec la réalisation de la centrale solaire de Ten-Mérina, dans le village de Touba Mbouki ». Une centrale solaire déjà en cours de construction et dont les travaux sont mis en œuvre par l’entreprise Eiffage, pour le compte de la société française Méridiam, est en phase de terrassement et d’approvisionnement. Le site de 82 ha sur lequel elle sera implantée a impacté une trentaine de propriétaires terriens qui ont été tous dédommagés, a assuré le président du Collectif des chefs de village de la commune.

Seuls 10 % du territoire est pourvu d’électricité
Ce qui fera dire au maire Aymérou Gningue que sa « commune entre de plain pied dans une nouvelle aire de développement endogène ». Poursuivant, il a noté : « Les réalités d’il y a 30 ans ne sont plus celles d’aujourd’hui, et cela doit nous imposer à adopter d’autres comportements et avoir de nouvelles ambitions. La centrale solaire nous a inspirés à initier ce projet d’accès à l’énergie pour tous à travers nos différents villages ». La commune de Mérina Dakhar compte actuellement 115 villages, mais une trentaine bénéficient de l’électricité, dont un peu plus d’une vingtaine connectés au réseau Sénélec et les autres par le biais du solaire grâce à la coopération décentralisée. « Soit 10 % seulement du territoire de 20.000 km2 de superficie pour près de 50.000 habitants disposent de l’électricité », a rappelé Ndiaté Bakhoum, le sous-préfet de Mérina Dakhar.
« Un véritable gap que le projet d’accès à l’énergie pour tous devrait corriger à côté de l’unité de production d’énergie de 30 mégawatts pour un montant de plus de 20 milliards de FCfa », a souligné l’ancien ministre Abdou Fall qui a eu à introduire le thème du forum en tant qu’administrateur de la centrale de Ten-Mérina et président du Conseil patronal des énergies renouvelables du Sénégal (Coperes).

Des partenaires se manifestent
Concernant les avantages liés à cette centrale, il a fait savoir que la production sera reversée à la Sénélec. Et dans le cadre de la responsabilité sociétale d’entreprise, un protocole d’accord a été signé pour la mise en œuvre de mesures sociales d’accompagnement. Pour ce qui est du projet d’accès à l’énergie pour tous, Abdou Fall nourrit déjà l’espoir de le voir bénéficier d’un financement. Pour lui, « le projet est, en somme, une solution réaliste économiquement qui permet d’assurer l’éclairage d’une trentaine de villages par le biais de la coopération à coté du programme d’électrification rurale de l’Etat. Pour ce faire, à côté de la requête adressée à l’Union européenne, des partenaires portugais de Ltp Energy ont manifesté leur intérêt au projet de même que la Compagnie sahélienne d’énergie renouvelable (Coser), une société sénégalaise qui s’investit dans l’installation de mini-centrales solaires dans la région de Matam et dont l’expérience pourrait être dupliquée à Mérina Dakhar ».

Mohamadou SAGNE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.