banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sokone : Pose de la première pierre de l’unité départementale d’assurance maladie

20 Avr 2017
705 times

La cérémonie de pose de la première pierre des travaux de construction du siège de l’unité départementale a été effectuée mardi dernier à Sokone. C’est une réalisation d’un coût de 50 millions de FCfa financée par la coopération belge à travers son Projet d’appui à l’offre et à la demande de soins (Paodes). La cérémonie a été présidée par l’adjoint au préfet, Yagou Bâ, en présence du maire de la commune de Sokone, El Hadj Moustapha Guèye, des autorités sanitaires et locales ainsi que des populations.

L’Unité départementale d’assurance maladie (Udam) de Foundiougne initiée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale et la coopération technique belge à travers son projet Paodes va bientôt disposer d’un siège flambant neuf pour un coût de 50 millions de FCfa. Financé par Paodes, ce bâtiment R+2 sera bâti sur un terrain de 600 m2 attribué par le maire de la commune de Sokone. Le Conseil d’administration (Pca) de l’Unité départementale d’assurance maladie (Udam) de Sokone, Bassirou Dia, a exprimé toute sa satisfaction pour cette action de la coopération technique belge. Aussi a-t-il remercié vivement la coopération technique belge « qui a compris que pour un système de santé performant, il faut appuyer la demande de soins et l’offre de soins ». Selon lui, dans le département de Foundiougne, tout un chacun peut constater les réalisations de la coopération technique belge à travers son Projet d’appui à l’offre et à la demande de soins, notamment la construction d’un poste de santé et le relèvement du plateau technique du centre de santé de Sokone. Il a également indiqué que ce siège qui sera inauguré dans trois mois va encore rendre visible la mutuelle et augmenter sa crédibilité.

Un taux de couverture maladie de 75%
Il a tenu à remercier le maire de la commune, El Hadj Moustapha Guèye, pour sa promptitude à octroyer à l’Udam la parcelle.

« Si nous avons eu ces résultats en peu de temps, nous le devons à la synergie d’actions des acteurs qui se trouvent dans ce département », s’est-il plu à dire. Le Pca est d’avis que la particularité du département de Foundiougne est que tous les maires ont enrôlé des indigents dans les mutuelles de santé et cela a permis de relever le taux d’enrôlement. « Aujourd’hui, sur le plan de la couverture par rapport à l’objectif national, Sokone est la première commune du Sénégal à atteindre un taux de couverture de 75% et globalement pour le département de Foundiougne, nous sommes à un taux de 46%. Nous ne sommes pas trop loin de l’objectif national dans le département de Foundiougne », a-t-il déclaré. C’est pourquoi il a lancé un appel à l’ensemble des acteurs à travailler davantage pour qu’ils puissent atteindre l’objectif national qui est de 75%.

La directrice de l’Udam de Foundiougne, Mme Ndèye Bineta Mbow Sané, a rappelé que l’Etat du Sénégal, pour créer les conditions d’une extension durable de la protection sociale, s’est fixé comme objectif de porter le taux de couverture à 75% d’ici 2017 dans le plan stratégique de développement de la couverture maladie universelle (2013-2017). L’ Udam de Foundiougne créée en 2014 polarise les 17 antennes dont tous les maires et le président du conseil départemental sont membres du conseil d’administration. Mme Sané a révélé que l’Udam a atteint son taux d’autonomie de 25%. L’ Udam de Foundiougne compte aujourd’hui 71.000 bénéficiaires. Les autorités, notamment l’adjoint au préfet, Yagou Bâ et le maire de la commune de Sokone, El Hadj Moustapha Guèye, ont tenu à saluer les efforts fournis par la coopération technique belge à travers le projet Paodes. Ils ont invité tous les acteurs, notamment les maires, à poursuivre l’enrôlement des populations.

Oumar Ngatty BA

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.