banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Femmes élues de Mbour : Plaidoyer pour le maintien des jeunes filles à l’école

17 Mai 2017
390 times

Pour une parité efficace et efficiente, les femmes conseillères municipales de Mbour réclament l’alphabétisation et le maintien des jeunes filles à l’école.

Dans la commune de Mbour, même si la parité n’est pas respectée à 100%, les femmes élues ne se plaignent pas pour autant, elles qui sont fortement représentées dans le conseil municipal comme adjointes au maire ou présidentes de commission. Elles ont tenues récemment une rencontre à la mairie de Mbour. Madame Khady Thioune, adjointe au maire et présidente de la commission santé, est formelle. « Nous avons beau réclamer la parité totale et entière, mais il faut que nous puissions aussi occuper dignement des postes de responsabilité en étant à la hauteur ».

A son avis, il faut que les femmes acceptent de se former à travers l’alphabétisation mais aussi et surtout en inscrivant les jeunes filles à l’école et en les y maintenant. C’est, selon Madame Thioune, la seule voie à emprunter pour que les femmes puissent jouer pleinement leur rôle. La conviction de l’adjointe au maire est qu’au-delà de la représentation des femmes dans le conseil municipal, qu’elles soient alphabétisées dans leurs langues nationales pour pouvoir comprendre les textes en sachant lire et écrire, mais aussi et surtout qu’elles puissent prendre en charge leurs propres affaires et ainsi répondre aux attentes des populations qui les ont élues. Khady Thioune s’est par ailleurs félicitée qu’à l’horizon 2035 la parité soit partout totale et entière, mais insiste-t-elle, d’ici là, les jeunes filles doivent être inscrites et maintenues à l’école pour qu’au final, notre pays puissent disposer d’autant de filles intellectuelles que de garçons. Pour y arriver, la présidente de la commission santé du conseil municipal lance un appel pressant aux parents qui, de son point de vue, doivent non seulement encadrer leurs progénitures mais éviter, autant que faire se peut, de confier aux jeunes filles les travaux domestiques qui, finalement, ne leur donnent pas le temps d’apprendre à la maison. Santé et éducation allant de paire, Khady Thioune s’est toujours battue et continue à se battre pour la santé maternelle et infantile.

« La commission santé qu’elle dirige dans le conseil municipal s’est toujours battue pour une bonne prise en charge de la mère et de l’enfant », a-t-elle soutenue, se félicitant de l’engagement du maire et du bureau municipal à toujours accompagner les femmes dans la réussite de cette mission. Des campagnes de sensibilisation en direction des femmes, pour l’espacement des naissances, les consultations prénatales, les accouchements assistés et la vaccination des enfants, ont toujours été le crédo de la commission santé qui remercie au passage tout le personnel sanitaire à la tête duquel Dr Fatma Fall, médecin-chef du district sanitaire.

Amath Sigui NDIAYE

Last modified on mercredi, 17 mai 2017 14:01
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.