banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Développement local : Aube Africaine veut encadrer 5.000 jeunes dans 3 ans

17 Mai 2017
793 times
Développement local : Aube Africaine veut encadrer 5.000 jeunes dans 3 ans Sophie Dior Diack, présidente de Aube Africaine.

Créée depuis 2013 à Dakar, l’Association Aube Africaine œuvre pour la réduction de la pauvreté sous toutes ses formes. L’éducation étant le principal moteur de cette lutte contre la pauvreté, l’alphabétisation des filles est un défi majeur à relever, d’autant plus que la femme, quelle que soit ses origines, est source de stabilité et de développement.

Ce sont autant de raisons pour lesquelles Aube Africaine a pris la ferme décision de décentraliser ses activités vers les 14 régions de notre pays en vue de contribuer efficacement au développement local. C’est ce qu’a déclaré hier, en substance, sa présidente Mme Sophie Dior Diack. A cet effet, Sophie Diack, accompagnée d’une forte délégation, s’est déjà entretenue avec les conseils de quartier, les groupements de promotion féminine, les organisations communautaires de base et autres mouvements associatifs de la commune de Saint-Louis sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour former et insérer dans le tissu économique plus de 5000 jeunes de la région Nord dans un délai de trois ans.

Plus explicite, elle a laissé entendre que cette association ambitionne de former les bacheliers non orientés, les jeunes diplômés chômeurs, les femmes ménagères et autres jeunes Sénégalais qui veulent gagner honnêtement leur vie à la sueur de leur front dans les domaines de la gestion de l’environnement, de la conservation de la biodiversité, de la fabrication des fours solaires, de la transformation de produits agricoles ou de produits halieutiques, etc.

Aube Africaine, a-t-elle précisé, apprendra à ces jeunes (à travers des sessions de renforcement de capacités) comment trouver un emploi décent dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, du commerce et du tourisme.

Ce cadre en marketing qui collabore étroitement avec des partenaires tels que l’université privée Euro-Afrique, l’Institut Edge (spécialisé dans l’économie et la cybercriminalité), le Caif (Centre d’appui à l’insertion féminine), a déjà à son actif l’encadrement de nombreux étudiants dans le cadre de son programme de Mentoring. Un programme ambitieux de formation pratique des étudiants, qui permet à ces derniers de côtoyer des acteurs économiques (artisans, opérateurs économiques, hommes d’affaires, chefs d’entreprise, etc.) en vue de leur trouver régulièrement des clients moyennant une petite rétribution mensuelle.

Ainsi, a-t-elle ajouté, ces étudiants ont pu travailler en dehors de leurs heures de cours et gagner honnêtement de l’argent qui leur a permis de payer leurs études.
Sophie Diack a rappelé que son association est née de la volonté de contribuer de façon décisive au développement du continent africain en général et du Sénégal en particulier. Avec son équipe, elle veut ainsi contribuer à l’épanouissement des femmes, des jeunes et des enfants. Leur objectif est que les jeunes puissent accéder à une éducation de qualité, à un pourcentage d’insertion égal. Avec la main sur le cœur, cette association ambitionne d’aider 5.000 jeunes de Saint-Louis à améliorer de manière significative leurs conditions de vie.

Mbagnick Kharachi Diagne

Last modified on mercredi, 17 mai 2017 13:57
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.