banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Riz et arachide : Des records de production attendus à Ziguinchor

08 Sep 2017
135 times

Le directeur régional du développement rural, El Hadj Mamadou Konté, a annoncé des records de production d’arachide et de riz, cette année, dans la région Ziguinchor. La production sera beaucoup plus intéressante, s’il continue à pleuvoir jusqu’en début octobre.

« On espère battre des records pour l’essentiel des productions, notamment l’arachide, le riz de plateau et de nappe, si l’hivernage continue et qu’on ait quelques pluies jusqu’ en début du mois d’octobre», a indiqué le directeur régional du développement rural. El Hadj Mamadou Konté a assuré que pour le moment, l’hivernage se déroule  bien dans la région. « La pluviométrie n’a pas connu d’arrêt et le volume d’eau recueilli a dépassé 1 200 millimètres par endroits, notamment dans le département de Ziguinchor. Bignona, Oussouye et certaines localités ont frôlé ou dépassé la barre des 1 000 m/m », a commenté M. Konté. Selon lui, cette situation a favorisé la mise en place des cultures, dès le début du mois de juillet. Au sujet de ces cultures, les premiers semis d’arachide sont actuellement au stade de formation de gousses.

« Dans un mois et demi, on pourra peut-être avoir les premières récoltes », a estimé le directeur régional du développement rural. Quant aux 2ème et 3ème semis d’arachide, ils sont en floraison. Par ailleurs, le riz de plateau a dépassé le stade de tallage et le repiquage du riz de bas-fond bat son plein, particulièrement sur l’axe Niaguis Adéane, ainsi que sur la route de Mpack, situé à 19 kilomètres au Sud de Ziguinchor à la frontière entre  le Sénégal  et la Guinée-Bissau. M. Konté a expliqué que « tout le monde est en train de s’affairer autour du repiquage du riz de bas-fond, parce que toutes les rizières sont pleines d’eau actuellement partout dans la région, grâce à un hivernage jusqu’ici pluvieux ». Le niébé, le mil et le maïs connaissent également un bon développement végétatif. Quant à la situation phytosanitaire, elle est calme. L’abondance de la pluie a fait disparaître les chenilles qui avaient fait leur apparition.
L’Etat a également mis tôt en place beaucoup de produits phytosanitaires dans la région. Il en a fait autant pour les semences et les engrais.

El Hadj Moussa SADIO

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.