banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Dakar lance son plan territorial pour le climat et l’énergie

12 Sep 2017
628 times

A l’heure où les Objectifs du développement durable (Odd) dessinent la stratégie mondiale de lutte contre le changement climatique, l’engagement des collectivités territoriales devient une nécessité. C’est pourquoi la ville de Dakar compte se doter, avec le soutien de l’Union européenne, d’un « Plan climat énergie territorial ».

La ville de Dakar a lancé hier son « Plan climat énergie territorial » (Pcet). Ce projet d’une durée de trois ans est financé par l’Union européenne (Ue) pour plus de 455 millions de FCfa sous forme de dons. Il s’inscrit dans le cadre d’une initiative européenne qui s’intitule « Convention des maires », réunissant des villes en dehors des limites de l’Ue, notamment en Europe du Sud et de l’Est, en Asie centrale mais aussi en Afrique subsaharienne. Cette convention lancée à la Cop 21 à Paris s’est concrétisée lors de la Cop 22 à Marrakech, au Maroc. Dans cette initiative, les villes bénéficiaires s’engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et leur consommation d’énergie grâce à l’adoption et à la mise en œuvre d’un plan d’action pour l’énergie durable. C’est à ce titre que Dakar a obtenu le financement de ce projet qui accordera une attention particulière à l’efficacité énergétique à l’horizon 2030. De plus, il participera à l’amélioration de la gouvernance urbaine de la ville pour une transition énergétique et écologique.

« Le changement climatique est une réalité qui menace gravement nos territoires. A cet effet, l’implication des collectivités locales est plus qu’un devoir.  C’est une urgence, une responsabilité que nous, élus locaux, devrons saisir et agir pour garantir la viabilité de nos territoires », a estimé Mme Soham Wardini, première adjointe au maire de Dakar. Citant l’édile de la capitale, Khalifa Ababacar Sall, elle a déclaré que « les collectivités locales sont des échelons pertinents pour mettre en œuvre des politiques pertinentes contre l’exposition des populations au changement climatique ». C’est fort de ce constat, a relevé Mme Wardini, que la ville de Dakar s’engage à développer le Programme d’amélioration de la gouvernance urbaine pour une transition énergétique et écologique en vue de renforcer sa résilience au changement climatique. Programme qui porte le projet d’élaboration du Plan climat énergie territorial. « Nous magnifions cette confiance que l’Union européenne a accordé à la ville de Dakar. Nous réaffirmons notre détermination à ne ménager aucun effort pour la concrétisation de la vision du maire c’est-à-dire que Dakar soit ville orientée vers la bonne gouvernance et le développement durable pour l’épanouissement de ses populations », a soutenu l’adjointe du maire de Dakar.

Pour le chef de la coopération de l’Union européenne, Mme Cécile Tassin-Pelzer, au Sénégal, les écosystèmes naturels, la biodiversité et le cadre de vie des populations deviennent de plus en plus vulnérables face au changement climatique et à la pression liée au développement socioéconomique. « Ces enjeux majeurs impliquent d’élaborer dès à présent, pour la ville de Dakar, d’un Plan climat énergie territorial afin de lutter contre les effets du changement climatique, de mettre en œuvre un projet pilote d’efficacité énergétique et surtout de mobiliser la population autour des enjeux climatiques », a-t-elle soutenu. Selon Mme Tassin-Pelzer, la gestion durable des effets du changement climatique est un devoir envers nos enfants. « Nous devons leur ouvrir la voie vers un futur épanouissant. Tout le monde doit apporter sa contribution, et l’Ue est heureuse d’apporter sa modeste part à travers ce projet », a-t-elle assuré.

Quant au colonel Babacar Dia, représentant du ministre de la Gouvernance locale, il a souhaité que cette initiative fasse tache d’huile dans les autres communes du Sénégal. Selon lui, faire un plan est une bonne chose mais c’est encore mieux quand il est mis en œuvre.

Ndiol Maka SECK

Last modified on mardi, 12 septembre 2017 16:44
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.