banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Financement de projets, création d’emplois… Les bons points du Padec

24 Nov 2017
723 times
Le Programme d’appui au développement économique de la Casamance (Padec) est un projet de l’Etat qui vise à lutter contre la pauvreté. Sur ce plan, d’importants résultats ont été enregistrés à travers des activités de valorisation de l’anacarde, du miel, de la mangue, de la banane et des fruits forestiers.

Le but du Programme d’appui au développement économique de la Casamance est de contribuer à l’atteinte de l’objectif du gouvernement de réduire de moitié l’incidence de la pauvreté des ménages. La finalité est de concourir au développement et à la mise en œuvre du potentiel agricole et agro-alimentaire de la région méridionale du Sénégal par les petits producteurs. Cela, grâce à un appui à des filières porteuses comme l’anacarde, le miel, la mangue, la banane et les fruits forestiers. Hier, lors d’un atelier de capitalisation du Padec, à Ziguinchor, le colonel Daouda Diallo, coordonnateur du Programme, a affirmé que beaucoup de résultats ont été atteints.  

Bilan encourageant
En termes de bilan, le colonel Diallo a cité, entre autres, le financement de 258 sous-projets productifs par le Padec au profit des petits producteurs. Il a indiqué que ces projets sont en train de contribuer à l’amélioration significative des revenus et conditions de vie des bénéficiaires. De même, ils ont favorisé la création de plus de 2500 emplois permanents et temporaires dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. Il y a eu également 12 % d’accroissement des revenus annuels des opérateurs ciblés dans les secteurs de la transformation du miel, de l’anacarde et des fruits. Au total, 9142 bénéficiaires directs ont été touchés par les sous-projets productifs, dont 60 % de femmes, à travers le financement d’activités de renforcement des capacités et des sous-projets productifs.

Ces sous-projets productifs ont porté sur 103 ruchers, 37 unités de transformation et de conditionnement, 113 plantations (anacarde, mangue et banane) d’une superficie de 654 ha et 5 magasins de stockage de noix brutes d’anacarde d’une capacité 220 tonnes. Selon les statistiques, 2682 bénéficiaires touchés, dont 1252 femmes (47%), ont connu des changements majeurs comme l’amélioration de leurs conditions de vie socio-économique. Notamment, sur les plans de la santé, de l’éducation, de l’habitat, de l’alimentation des jeunes enfants, de l’accès à l’eau potable et au téléphone. Par ailleurs, le Padec a financé beaucoup d’outils de gestion au profit des acteurs institutionnels, services de l’Etat, collectivités locales et de la recherche-développement pour les filières anacarde et mangue, les plans d’aménagement forestier, etc.   

El Hadj Moussa SADIO

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.