banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ville de Rufisque : Des efforts d’investissement de l’ordre de 12 % en 2016

29 Nov 2017
703 times

Lourdement déficitaire il y a quelques années, la ville de Rufisque a fait des efforts d’investissement de l’ordre de 12 % en 2016. C’est ce qui ressort de l’examen du compte administratif soumis aux conseillers ce week-end. Pour le Trésor, Rufisque est redevenu bon élève.

La perception municipale a tiré un bilan globalement positif sur la gestion des finances de la ville de Rufisque. C’était à l’occasion de l’examen du compte administratif de l’exercice 2016 par les conseillers qui a eu lieu ce week-end. Une occasion saisie par l’adjoint au payeur, El Hadj Gorgui Touré, pour saluer la franche collaboration qu’il y a entre la ville de Rufisque et le Trésor. « Le maire Daouda Niang consulte le payeur pour avis sur l’ensemble des grandes décisions qu’il prend. Et généralement, il y a une parfaite cohésion et une parfaite harmonie. En tant que conseillers de la collectivité, nous pouvons dire que Rufisque est un bon élève », a dit l’adjoint au payeur qui est revenu sur les 12 % d’investissement réalisés par le maire Daouda Niang et son équipe.

Un résultat non négligeable, d’autant plus qu’en 2015 la ville a bénéficié d’une subvention d’un milliard de FCfa de l’Etat pour la prise en charge de la masse salariale. « Nous avons constaté qu’il y a eu beaucoup de restitutions qui ont permis à la ville de faire face à ses dépenses et de terminer l’année en beauté. Aujourd’hui, nous pouvons dire sans risque de nous tromper que les finances de la ville sont en train d’être assainies et se portent globalement bien », a fait savoir M. Touré qui a salué la volonté de la municipalité « d’asseoir un développement basé sur ses propres ressources ». Sur ce, il a invité les autorités municipales à perpétuer leurs efforts tout en s’orientant vers l’investissement. Car, a-t-il insisté, « l’investissement reste et marque l’empreinte d’un maire par rapport à son époque et son passage à la municipalité. « Je lui suggère de mieux s’investir et de s’orienter vers cela, pour l’intérêt de la collectivité et de la ville de Rufisque », a renchéri l’adjoint au payeur.

Une école des Beaux-arts
Le maire Daouda Niang a affirmé que des efforts seront orientés vers les services sociaux de base, tels que l’assainissement, l’environnement, le cadre de vie, les travaux de voirie, l’énergie, mais aussi l’éducation, la santé, les affaires sociales, etc. Au cours de cette séance, les conseillers ont procédé à une délibération portant sur le déclassement d’un tronçon de la rue de Gorée prolongée située derrière les hangars des Ptt ainsi que du terrain d’une superficie de 1124 m2 pour la réalisation d’une résidence de médiation et d’animation artistique de Rufisque.

Un projet inscrit dans la convention de partenariat (2017-2019) entre la ville de Nantes et celle de Rufisque. « L’infrastructure dont les travaux vont démarrer en 2018 servira de camp universitaire international  pour l’école supérieure des Beaux-arts et pour la ville de Rufisque. Ce sera un cadre d’exposition et d’expression culturelle pour les artistes de la ville. Des cours d’éducations artistiques y seront dispensés au profit des élèves », peut-on lire dans le rapport de présentation  et de délibération soumis par le maire Daouda Niang au conseil.

Le compte administratif de 2016 de la ville de Rufisque fait état d’un recouvrement des recettes de fonctionnement à la date du 31 décembre de l’ordre de 3 milliards 416 millions de FCfa sur une prévision se chiffrant à 5 milliards 610 millions de FCfa, soit un taux de 60,89 %. Tandis que 166 millions de FCfa des recettes d’investissement ont été réalisés sur un budget prévisionnel d’un milliards 348 millions.

Maguette NDONG


Last modified on mercredi, 29 novembre 2017 16:28
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.