banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Diamaguène Sicap Mbao : Les populations du quartier Aïnoumady en guerre contre les chiens errants

02 Déc 2017
331 times

Les habitants de Aïnoumady, sis à Diamaguène Sicap Mbao, dans la banlieue dakaroise, ont déclenché, mardi, une chasse aux chiens errants qui sèment la terreur dans le quartier. Une opération qui s’est soldée par la mort de quatre chiens qui avaient transformé les maisons abandonnées de cette localité en refuge.

Munis de coupe-coupe, de bâtons, de pierres, entre autres armes, les habitants de Aïnoumady ont pris d’assaut les maisons abandonnées que les chiens errants squattent de jour comme de nuit, avec l’objectif de les massacrer. Dans ce quartier, ces animaux agressifs hantaient le sommeil des populations après qu’ils se sont attaqués à certaines d’entre elles et en ont mordu six. D’ailleurs, une personne a perdu la vie suite à une morsure de ces chiens errants. Depuis lors, la population s’est décidée de booter hors du quartier ces chiens qui continuent à dicter leur loi dans le quartier. Au cours de cette opération, la population a investi, l’une après l’autre, les maisons encore prisonnières des eaux de pluie et devenues inhabitables depuis 2005. Elles ont ainsi tué quatre chiens sous les cris d’hystérie des enfants du quartier. Ramatoulaye Fall, une habitante de Aïnoumady, profite de cette opération de chasse aux chiens pour laisser éclater sa colère. « Beaucoup d’habitants du quartier ont été mordus par les chiens errants, lesquels ont déjà blessé six personnes. D’ailleurs, l’une entre elles n’a pas survécu à la morsure du chien », déclare-t-elle. Quant aux « parents d’élèves, ils sont obligés d’accompagner leurs enfants à l’école pour éviter qu’ils ne soient attaqués en cours de route », explique Amy Ndiaye dont l’enfant, selon elle, a été victime de morsure de chien dans le quartier. Aussi, elle dit ne pas comprendre le silence des autorités municipales face à cette terreur imposée dans le quartier par ces animaux. « Les élus viennent à chaque campagne électorale pour pêcher des voix. Mais, une fois élus, ils oublient complètement les promesses qu’ils avaient faites à la population », souligne Mme Ndiaye. Abondant dans le même sens, Yakhya Fall va plus loin en révélant que les effets des inondations des années précédentes n'ont pas épargné l'école Thiaroye Gare. « Dans cet établissement scolaire, quatre salles de classe ne sont plus fonctionnelles et personne ne pipe mot pour trouver une solution », se désole-t-il. M. Fall dénonce aussi le silence des deux parlementaires qui vivent dans le quartier. « Ils sont amorphes alors que pendant la campagne électorale, ils ont promis monts et merveilles à la population », balance-t-il. 

Abdou DIOP

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.