Print this page

Centenaire de la commune de Fatick : D’intenses moments d’échanges et de réflexions pour le développement de la ville

02 Jan 2018
1205 times
Le maire de Fatick, Matar Bâ. Le maire de Fatick, Matar Bâ. Photo d'archives

Le centenaire de la commune de Fatick a vécu, ce week-end, avec son événement phare qui a été le colloque scientifique sur le thème général : « La place de Fatick dans le PSE et le développement économique et social du Sénégal ».

Selon le président du comité scientifique Mamadou Blaise Kane, « l’organisation d’un séminaire pour approfondir les différentes réflexions issues des travaux constitue la principale recommandation du colloque. Et ceci devrait aboutir à la publication d’un livre dans lequel seront énumérés tous les actes du colloque et mis à la disposition des générations actuelles et futures ». Ainsi, d’éminents spécialistes ont planché sur le sujet principal : « La place de Fatick dans le PSE et le développement économique et social du Sénégal », mais à travers cinq panels retenus par les organisateurs.

Des panels d’ailleurs portant sur « l’histoire de Fatick : ses origines à la période coloniale » animé par le Pr et chercheur Coumba Ndoffène Diouf, son histoire politique et économique, « la place et le rôle de Fatick dans l’émergence du Sénégal » traité par Khalil Ndiaye du bureau opérationnel de suivi (BOS) du PSE, qui ont beaucoup retenu l’attention des participants. Tout comme également les sujets inscrits dans les deux derniers panels : « les fondements culturels de la société sérère » et « l’économie de la culture sérère », respectivement animés par Pape Massène Sène et l’économiste Babacar Diouf.

Le président du comité scientifique a manifesté toute sa satisfaction sur la richesse des débats et des enseignements qui y ont été tirés et qui devraient constituer une bonne base de données pour un document de planification du développement économique et social de cette ville.

Projets et programmes d’infrastructures
La ville de Fatick en a tant besoin dans ce contexte où le Sénégal est sur la voie de l’émergence. Il convient donc de réfléchir sur de nouvelles stratégies de développement en adéquation avec le PSE et de revaloriser le patrimoine matériel et immatériel du terroir, après avoir revisité l’histoire de la commune à travers les âges.

D’ailleurs, comme l’a rappelé le maire lors de l’ouverture du colloque, tous les maires qui se sont succédé à la tête de la mairie, de l’indépendance à nos jours, se sont attelés à cette tâche en développant des projets et programmes d’infrastructures aux fins d’accroître le développement socio-économique de la commune de Fatick.

Une belle occasion saisie d’ailleurs pour rendre hommage à ses prédécesseurs que furent Ibrahima Diouf, Khar Ndoffène Diouf, Amacodou Diouf, Alioune Sène, Macky Gassama, Dr Cheikh Kassé, Mamadou Diattara, Mbagnick Diouf et enfin Macky Sall, actuel président du Sénégal (parrain du centenaire) qui a passé le flambeau au maire et ministre des sports Matar Ba. Donc, des émérites fils de cette cite de Mame Mindiss qui, à des époques différentes et chargées d'histoires, se sont battus pour faire de Fatick ce qu'elle est aujourd'hui. Par conséquent, ils méritent une reconnaissance des Fatickois.

Par ailleurs, d’autres activités à travers des visites au village du centenaire, un vernissage de l’exposition et d’une rencontre bilatérale entre les délégations invitées suivie d’une grande veillée cultuelle ont marqué les festivités du centenaire de la commune de Fatick.

Il y avait aussi la finale de football de la coupe du maire Matar Bâ, par ailleurs ministre des Sports, qui a été remportée par l’ASC Garmy du Sine devant l’équipe de Pastef par le score de 8 buts à 1. Une véritable promenade de santé des joueurs de Garmy et dont le N° 2 Issa Niang avec un triplé sur les 8 a été le principal bourreau des coéquipiers de Cheikh Ahmadou Bamba Diallo, auteur de l’unique but de Pastef. Le clou du centenaire coïncidant avec la fin de l’année 2017 a été marqué par la présentation des meilleurs vœux de nouvel an du maire Matar Ba aux populations à l’occasion d’une soirée de gala marquée en même temps par la signature du livre du centenaire de Fatick dont la date de création remonte à l’année 1917.

El Hadj Mouhamadou SAGNE

Rate this item
(0 votes)