banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Commune de Touba mosquée : L’institution confrontée à la faiblesse du recouvrement fiscal

06 Jan 2018
1389 times

La commune de Touba Mosquée a procédé, hier, au vote de son budget pour l’exercice 2018. Arrêté, en recettes et en dépenses, à 4 milliards deux cent quarante millions deux cents mille FCfa (4.240.200.000). Le budget d’investissement s’élève à 1.600.000.000, soit 37,73 %, et celui du fonctionnement à 2.640.200.000 FCfa, soit 62,27 % des recettes globales. Le budget 2018 connaît ainsi une hausse légère de 73.378.451 par rapport au budget de l’an dernier qui était de 4.166.821.549 FCfa.

L’institution est confrontée à des difficultés dans le recouvrement des taxes. Ce qui plombe le bon fonctionnement de l’institution. Le budget a été adopté à la majorité des conseillers présents. Le maire Abdoulahad Ka a précisé que « les communes comme Touba fonctionnent à partir des recettes d’investissement allouées par l’Etat du Sénégal. Nous avons prélevé sur le fonctionnement pour en arriver à ce montant », a fait savoir le maire. Evoquant les taxes, le problème, reconnaît-il, se situe du côté du recouvrement. « Les niches de recettes sont infructueuses puisque les populations ne s’acquittent ni des taxes, ni des impôts ». Et ce dernier de s’inquiéter pour la mobilisation de son budget d’autant que, précise-t-il, la municipalité n’a pas un service dédié au recouvrement. « L’ancien directeur du budget national, Mor Fall, et d’autres experts des impôts et domaines ont été commis et ils sont en train de travailler sur ce sujet pour la mise en place de ce service de recouvrement et éviter les amalgames entre les autorités de Touba et le percepteur », rassure-t-il. Présent à la réunion auprès du sous-préfet, le représentant du Trésor a affirmé qu’environ 1.300.000.000 FCfa ont été recouvrés sur le budget de l’an dernier. Quarante (40) personnes ont été recrutées et mises à la disposition du percepteur pour palier le déficit de recouvrement, a fait savoir le maire. « Le potentiel existe à Touba, mais nous allons échanger sur les stratégies à mettre en place », promet-il.

Education et éclairage public comme priorité
Revenant sur les priorités de ce présent budget, le maire a fait savoir qu’il sera axé sur l’éducation et l’éclairage public pour renforcer la sécurité. L’éclairage public représente 8,52 % des dépenses de fonctionnement et la part de l’Education s’élève à 225.000.000 car ce secteur est un réel problème à Touba. « Nos avons des milliers d’élèves qui fréquentent des établissements à Mbacké Bagnathie, Touba Belel, etc., à raison de l’inexistence d’établissements à l’intérieur de la ville de Touba. Toutefois, il y a des villages en dehors de ce périmètre sacré où on peut mettre des écoles, notamment à Kairé Mbaye, où l’effectif des établissements scolaires quintuple.

Le transport de ces élèves pose aussi beaucoup de problèmes, a fait savoir le maire. Une commission a été créée pour réfléchir avec les autorités sur ces questions d’éducation et d’enseignement afin de voir comment faciliter l’accès de ces milliers d’enfants à l’école. Sur la construction d’établissement scolaires à Touba, des « daaras modernes » sont en train d’être construits, mais, ajoute-t-il, il faudrait que les enseignements qui y sont dispensés puissent rencontrer l’assentiment des autorités religieuses. D’ailleurs, fera-t-il savoir, un séminaire d’une dizaine de jours a été organisé pour travailler sur la question.

Mamadou DIEYE

 

Last modified on samedi, 06 janvier 2018 13:30
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.