banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Protection et autonomisation des groupes vulnérables : Vers la mise en place d’associations de bénéficiaires de filets sociaux

04 Juil 2018
1120 times

Pour rendre les groupes vulnérables plus autonomes, chaque commune doit avoir une association de bénéficiaires de filets sociaux. C’est dans cette optique que la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (Dgpsn) et l’Association des maires du Sénégal (Ams) ont tenu, hier, à Dakar, un atelier d’informations et de partage visant à faciliter leur mise en place. 

Selon Mme Anta Sarr Diacko,  Déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, pour pouvoir bénéficier d’encadrement technique ou de financements d’activités génératrices de revenus, les projets de développement exigent un minimum d’organisation et la constitution de structures formelles répondant aux normes en vigueur. Elle procédait, hier, à l’ouverture d’un atelier dont l’objectif principal est de partager avec les maires, le processus de mise en place dans chaque commune d’une association de bénéficiaires de filets sociaux en vue d’obtenir une plus grande autonomisation des groupes vulnérables.

Devant plus d’une cinquantaine de maires, futurs formateurs, issus de tous les départements du pays, elle a partagé les nombreux témoignages de satisfaction recueillis auprès des bénéficiaires de bourses de sécurité familiale. « Nous avons constaté que cette allocation financière, combinée à la prise en charge des soins médicaux à travers la Couverture maladie universelle, a redonné dignité et espoir à de nombreux foyers défavorisés », déclare-t-elle. « Allant au-delà de la satisfaction des besoins fondamentaux, ces revenus ont constitué chez certains ménages l’opportunité de mener des activités génératrices de revenus à petite échelle, mais très importantes. Ce qui démontre qu’avec un bon accompagnement, avoir plus d’autonomie est possible pour les groupes vulnérables », ajoute-t-elle.

« La présence assez massive des maires, sans coloration politique particulière, venus des zones les plus reculées du Sénégal, est assez significative de l’intérêt porté à cette initiative. Leur pleine implication ne fait pas l’ombre d’un doute », fait remarquer Oumar Bâ, secrétaire permanent et vice-président de l’Association des maires du Sénégal, (Ams). Cette démarche participative de la  Déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, indique-t-il, a même été source d’inspiration du Secrétariat à la sécurité alimentaire dans sa politique d’assistance au niveau des communes.

« Je reste convaincue que la contribution des autorités territoriales, en particulier des maires, sera fondamentale dans ce processus qui vise l’identification et le renforcement des initiatives et capacités productives des couches sociales les plus démunies », souligne Dr Anta Sarr Diacko.

Fara Michel DIEYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.