banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Publication : Seydi Diamil Niane évoque la présence du prophète dans la poésie d’El Malick Sy

06 Jan 2017
1919 times

« La voie d’intercession du prophète dans la poésie d’El Hadji Malick Sy » est le titre du livre présenté, mercredi dernier, à la librairie L’Harmattan. L’auteur, Seydi Diamil Niane, s’est employé, dans cet ouvrage, à montrer comment le prophète de l’Islam, Mouhamed (Psl), se manifeste dans la poésie de ce guide religieux sénégalais.

L’appropriation par les Sénégalais des œuvres de personnalités marquantes du cheminement collectif passe inéluctablement par une « plongée » dans leurs parcours et leurs réalisations. La communauté scientifique, les détenteurs de savoirs multiples et ceux-là considérés comme leurs héritiers légitimes ont cette responsabilité exaltante de veiller à leur perpétuation dans les mémoires. L’intérêt du livre de Seydi Diamil Niane, l’auteur, réside dans le fait, justement, qu’il évoque une production littéraire d’une figure religieuse, Elhadj Malick Sy, en même qu’il interpelle sur ce qui devrait en être fait. En cela, il est « audacieux », pour ainsi reprendre Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Amîn de la famille Sy de la ville religieuse de Tivaouane. Selon lui, l’auteur de cet ouvrage de 138 pages transcende les frontières des savoirs. Ce qui lui a permis d’aborder un sujet rarement étudié sous un angle scientifique.

Il participe, à l’en croire, à la valorisation du patrimoine intellectuel islamique du Sénégal. Car, pense-t-il, les œuvres des figures religieuses sénégalaises sont davantage psalmodiées qu’analysées. Il convient dès lors, pour y apporter remède, de les inscrire dans les programmes scolaires pour que la jeunesse se les approprie. D’autant que « la poésie d’El Hadji Malick Sy est universelle. Elle explore tous les genres et renvoie à une philosophie d’action », a souligné, quant à lui, Bakary Sambe, enseignant chercheur au Centre d’études des religions de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Le dénouement dans cette œuvre poétique, selon lui, est la redécouverte du prophète comme lumière, comme terminus d’un parcours initiatique. Pouvait-il en être autrement quand un « fin lettré » célèbre la « source claire », pour ainsi faire référence au prophète Mouhamed (Psl) ?

Abdou Aziz Mbacké Majalis a, lui, mis en exergue trois points essentiels qui témoignent de la qualité du livre. Il s’est d’abord félicité du choix du thème qui traduit une prise de conscience de l’auteur sur la nécessité de mettre en lumière ce patrimoine intellectuel pour sortir de l’acculturation orientale et occidentale. Ensuite, il s’est arrêté sur le profil de Seydi Diamil Niane qui est ancré dans l’étude religieuse et ouvert à d’autres sciences. Cela lui confère une double légitimité pour aborder un tel sujet. Enfin, M. Mbacké a évoqué le contexte dans lequel a été produite cette œuvre. Le monde, de plus en plus ouvert, pose la question des équilibres entre le spécifique et le général. Mais, il est essentiel de pouvoir, selon lui, dégager notre propre perspective pour éviter de continuellement alimenter le débat sur l’appropriation de nos valeurs et de nos symboles.

Crise de modèles
Cette exhortation de Abdou Aziz Mbacké Majalis est en parfaite cohérence avec le contenu de la quatrième de couverture du livre : « Dans ce contexte où la crise de modèles ne cesse de détruire les hommes, donner la parole à un intellectuel, océan de connaissances ésotériques et exotériques, comme El Hadji Malick Sy, devient une urgence. Si le Messager d’Allah a été envoyé comme source de miséricorde, il nous appartient, pour notre salut, de le connaître, de l’aimer, de le glorifier, de suivre son modèle et d’aller à la quête de son intercession. Voilà ce à quoi appelle la poésie d’El Hadji Malick Sy ». Pour l’auteur, l’objectif, à travers ce livre, est aussi de montrer que le Sénégal a ses sources de lumière comme celles-là qui jaillissent de la poésie d’El Hadji Malick Sy. Elle permet, de l’avis de Seydi Diamil Niane, de connaître le cheminement de l’Islam au Sénégal et de mettre en relief l’apport des personnalités de sa dimension dans cette religion.

Par ailleurs, il s’est offusqué du « paternalisme oriental » qu’il convient de déconstruire dans les consciences. Il suggère la création d’une académie sénégalaise de la pensée islamique pour montrer que nos figures religieuses nous ont enseigné un Islam enraciné dans la Sunna. Cela donnerait également l’occasion d’exploiter ce patrimoine et de le rendre accessible.
Seydi Diamil Niane est diplômé de l’Université de Strasbourg où il prépare une thèse de doctorat. Il est l’auteur du livre « Moi, musulman, je refuse qu’on tue au nom de ma religion ».

Ecriture générale de l’histoire du Sénégal : La cérémonie de lancement prévue le 26 janvier à Tambacounda
La ville de Tambacounda abritera, le 26 janvier prochain, la cérémonie de lancement de l’Ecriture générale de l’histoire du Sénégal, initiative présidée par le Professeur Iba Der Thiam. L’information a été donnée par le gouverneur de la région de Tambacounda, El Hadji Bouya Amar. C’était lors de la cérémonie de lancement du festival « Pençum Niani » de Koumpentoum. M. Bouya a invité les organisateurs de ce festival à montrer, à cette occasion, le riche patrimoine du Niani.

Alassane Aliou MBAYE

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.