banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sister Fa : Une voix engagée dans la protection des enfants

14 Avr 2017
188 times

Fatou Mandiang Diatta est une artiste et activiste sénégalaise basée en Allemagne. Ambassadrice de bonne volonté de l’Ong World Vision/Sénégal, elle utilise l’art et la musique pour dénoncer les violences faites aux enfants. Un engagement pour la défense des droits des enfants qui lui vaut, aujourd’hui, une reconnaissance internationale

Sa récente nomination comme ambassadrice de l’Ong World Vision/Sénégal est perçue par ses proches comme la consécration de son long combat pour la défense des plus petits. De Thionk-Essyl à Tobor, dans le département de Bignona, en passant par la région de Matam à celle de Kolda, le combat de l’artiste chanteuse Fatou Mandiang Diatta alias Sister Fa reste le même : dénoncer l’excision, les mariages et grossesses précoces et la mendicité des enfants talibés dans les rues de nos grandes villes tout en faisant la promotion de la déclaration des enfants à la naissance. « L’excision est un sujet tellement tabou et sensible que certaines personnes refusent même d’en parler. Mais, si vous mettez le sujet dans une musique, vous le chantez et que les enfants dansent, ça vous permet d’atteindre vos cibles. Évidemment, les vielles mamans font semblant de ne pas comprendre, mais, le message y est déjà. La musique est tellement forte que quelqu’un a dit qu’elle commence là où le langage s’arrête. J’ai eu la chance de signer avec un label qui s’appelle «Primer World musique», donc j’ai une bande professionnelle », déclare-t-elle. Elle utilise la musique et l’art pour faire passer son message.

Voyage dans 36 pays
Née à Thionk Essyl, dans le département de Bignona, Sister Fa se bat, depuis sa tendre enfance, pour la protection des enfants. Elle remporte à l’âge de 18 ans, le Hip up ower en tant qu’artiste révélateur avec son premier album, intitulé « Hip up Yawla Fal ». Elle récidive quelques années plus tard avec son second titre appelé « Boudjoungal », qui sera bientôt suivi par son 3ème album. Son engagement pour la défense des droits des enfants lui vaut, aujourd’hui, une reconnaissance internationale. Elle est invitée, tous les 6 février, par le Parlement britannique à Londres, pour parler des progrès réalisés au Sénégal en matière de protection des enfants en partenariat avec l’Ong World Vision. Elle s’est rendue dans plus de 36 pays à travers le monde dans le cadre de la promotion d’un film documentaire intitulé « Saraba » réalisé par les Nations unies sur son engagement en faveur des enfants au niveau communautaire.  Elle a également été conviée à Addis-Abeba, en Ethiopie, par l’Union africaine en partenariat avec World Vision, qui s’engagent à éradiquer la problématique des mariages précoces et forcés sur le continent.

C’est en 2004 que Sister Fa quitta le Sénégal pour s’installer en Allemagne avec son époux. Elle finira malheureusement par divorcer pour pouvoir se consacrer à la musique et à la protection des enfants. « Parce qu’à un moment donné, mon mari ne pouvait plus comprendre cette absence de longue durée, ce temps que je consacre aux communautés, aux autres personnes par rapport à ma propre famille. Je comprends, c’est un peu égoïste, mais quand même, c’est un choix. J’ai l’habitude de dire que si je dois choisir entre savourer ma vie et sauver des vies, je préférerais sauver des vies », confie-t-elle.

Mamadou Aliou DIALLO

Last modified on vendredi, 14 avril 2017 12:36
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.