banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Exposition au musée Théodore Monod : 35 photographies illuminent « 7 sites exceptionnels » du Sénégal

15 Avr 2017
659 times

Les jardins du musée Théodore Monod d’art africain de l’Ifan, accueillent jusqu’au 13 mai, l’exposition itinérante intitulée « Patrimoine mondial au Sénégal : sept sites exceptionnels ». 35 photographies mettent en lumière les 7 sites inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

« Touche pas à mon patrimoine ». Ce propos résonne comme un slogan. Il traduit un nouvel état d’esprit, une prise de conscience pour mieux préserver et valoriser le patrimoine culturel sénégalais. C’est dans cette perspective que se situe l’exposition itinérante « Patrimoine mondial au Sénégal : sept sites exceptionnels », riche de 35 photographies tirées sur des bâches. Inaugurée au Grand théâtre en janvier 2016, l’exposition, fruit d’un travail entamé en 2013 par l’Unesco et la Direction du patrimoine culturel du Sénégal, s’est par la suite déplacée à Ziguinchor, Saint-Louis et dans d’autres régions du Sénégal pour terminer sa tournée au Fesnac en décembre 2016 à Kolda.

Elle est actuellement visible dans les jardins du musée Théodore Monod d’art africain, à Dakar, jusqu’au 13 mai. Sur les grilles de l’Ucad sur la corniche, une réplique essaie de toucher le plus grand nombre. C’est en 1978 que le premier site sénégalais intègre la liste du Patrimoine mondial. Il s’agit du site de mémoire de l’île de Gorée. Puis en 1981, c’est au tour du Parc national des oiseaux du Djoudj et celui du Niokolo-Koba. Suivront de 2000 à 2012, quatre autres sites : l’île de Saint-Louis (2000), les Cercles mégalithiques de la Sénégambie (2006), le Delta du Saloum (2006) et en 2012, le Pays Bassari (paysages culturels bassari, peulh et bédik).

Pour les organisateurs de l’exposition, le choix de cette nouvelle installation, à proximité de l’Assemblée nationale, est une occasion de porter « un message fort de promotion et de préservation du patrimoine sénégalais » vers une nouvelle audience, celle des responsables politiques. Le but est de les sensibiliser à la question et de les inviter à initier - au besoin - « des actions vigoureuses » pour protéger, conserver et améliorer la gestion des sites du Patrimoine mondial et en assurer ainsi la transmission aux nouvelles générations.

Jeudi, à la cérémonie de vernissage de l’exposition, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a représenté le Premier ministre Mahamad Abdallah Dionne. Il a loué l’« excellente » collaboration que son département entretient avec l’Ucad à travers le musée Théodore Monod. Au regard de Mbagnick Ndiaye, les 7 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco présentent le Sénégal dans la vitrine culturelle mondiale.

L’application « Vue d’Afrique » lancée
Pour donner plus de visibilité à ce patrimoine, l’Unesco a conçu avec la Direction du patrimoine, une application mobile « Vue d’Afrique » téléchargeable sur Google Playstore. « Les technologies numériques ont révolutionné l’accès à la culture et offrent des possibilités d’enrichissement de la diversité des expressions culturelles », a soutenu le ministre de la Culture et de la Communication. Pour lui, l’initiative permettra de mettre en place des outils pour la préservation, la promotion et la mise en valeur des biens de notre patrimoine culturel et immatériel. Il a invité à le préserver et le transmettre aux générations futures.

Sur la même ligne, Gwang-Chol Chang, Directeur par intérim du Bureau régional de l’Unesco à Dakar, a tiré la sonnette d’alarme. « A l’heure où un peu partout dans le monde, le Patrimoine mondial se trouve menacé par des guerres et des conflits armés, par les effets du changement climatique ou encore par un développement urbain incontrôlé, il devient encore plus important de le protéger car le patrimoine incarne l’âme et les identités des peuples ainsi que la dignité et le levier des nations », a-t-il déclaré.

G.C Chang a relevé « cette nécessité de valoriser le patrimoine qui a été soulignée par la communauté internationale qui, pour la première fois, reconnaît explicitement le rôle de la culture comme vecteur de développement dans ses Objectifs de développement durable : plus particulièrement à travers la cible 11.4 de l’Odd 11 qui appelle les États à « renforcer les efforts de protection et de préservation du patrimoine culturel et naturel ». Cette préoccupation est partagée par le directeur de l’Ifan, Pr Abdoulaye Touré : « Le patrimoine doit être la vitrine de tous, le miroir de chacun. Il faut le préserver et le valoriser ». L’exposition « Patrimoine mondial au Sénégal : sept sites exceptionnels » est à voir jusqu’au 13 mai au Musée Théodore Monod.

Elh. Massiga FAYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.