banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

La coordination des associations de presse reçue à Touba : Un mémorandum sur la situation des médias remis au khalife…

18 Avr 2017
547 times

En visite à Touba, vendredi dernier, les responsables de la Coordination des associations de presse (Cap) ont  remis un mémorandum au khalife général des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, qui, par la voix de son porte-parole permanent, a promis de s’en ouvrir aux autorités. Les responsables des huit structures, que sont Synpics, Appel, Cdeps, Cjrs, Cored, Ctpas, Unpjs, Urac, lui ont exposé, au cours d’une audience, les raisons de leur campagne de sensibilisation sur la situation des médias.

Talla Dieng, président de l’Urac et porte-parole du jour de la Coordination des associations de presse, est longuement revenu, à leur sortie d’audience chez le khalife général des Mourides, sur les griefs de la Cap à l’endroit de l’État.

Un plan d’action est d’ailleurs annoncé et une marche nationale des travailleurs des médias est prévue, le 03 mai, à Dakar, pour une ouverture des négociations sérieuses sur les points de revendication des médias. A savoir l’environnement économique, la situation sociale des travailleurs, la gestion de la Maison de la presse et le Code de la presse. La situation économique précaire du secteur, selon M. Dieng, fait qu’aujourd’hui ce sont de puissants lobbys qui contrôlent de plus en plus les médias,  d’où les craintes émises pour la démocratie au Sénégal.

Évoquant la situation sociale des travailleurs des médias (retards de salaires, cotisations à l’Ipres, couverture maladie inexistante, « clochardisation » des hommes et des femmes de médias), il l’assimile à un drame social. Une situation, dit-t-il, qui expose ces derniers a la corruption, d’où l’existence d’une presse partisane. Selon lui, « l’aide à la presse est une nébuleuse, non seulement la somme de 700 millions de FCfa est  insignifiante, mais sa répartition laisse à désirer. En lieu et place de cette aide, il vaut mieux élaborer un plan de sauvetage des médias (financement, fiscalité) ».

Dans le mémorandum, remis au khalife général des Mourides, la Cap demande à l’État de faire le point sur l’attribution des fréquences, demande au Cnra d’être plus vigilant à l’endroit de toutes les radios dont certains sont attribués à des hommes politique surtout dans le Fouta.

La Cap souhaite aussi que l’État respecte l’esprit de l’atelier tenu à la Somone pour parler de la Maison de la presse. Elle demande aussi au gouvernement où il en est avec le Code de la presse. A l’approche des élections législatives, ce n’est pas, selon la Cap, les députés de cette législature qui vont voter le Code. « Cette situation qui nous a conduits à tirer la sonnette d’alarme, interpelle tous les citoyens et les autorités étatiques », avance le porte-parole du jour.

…Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké appelle les journalistes à plus de responsabilité
Le khalife général des Mourides, par la voix de son porte-parole permanent, Serigne Cheikh Thioro, a promis de faire suivre le message aux autorités étatiques. Toutefois, le chef religieux a invité les journalistes à comprendre davantage le poids des responsabilités qui pèsent sur leurs épaules : « Soyez conscients que Dieu vous observe. Aujourd’hui, vous détenez la puissance d’élever ou de rabaisser, de faire et de défaire. Sachez en faire un bon usage ; veillez publier des informations constructives, car quiconque fait le contraire, récoltera les pots cassés ». Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, après avoir entendu les doléances des journalistes et reçu le mémorandum, a prié pour la délégation, parmi laquelle figuraient, entre autres, Babacar Domingo Mané, Mamadou Ibra Kane, Lahad Niang, Ibrahima Lissa Faye, Lahad Ndiaye, Mamadou Thior et Babacar Diouf.            

M. DIEYE

Last modified on mardi, 18 avril 2017 14:04
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.